Les feux d'artifice, c'est tellement mainstream. Aujourd'hui, pour épater l'assemblée, il faut faire clignoter des drones, et c'est exactement ce que Disney et Intel ont prévu de faire ensemble cet hiver.

Pour Noël, oubliez les feux d'artifice charmants, jolis et romantiques. Disney a quelque chose d'un peu plus technologique à vous proposer : un spectacle de drones. Car non, un drone ne sert pas qu'à livrer de la pizza.

VOIR AUSSI : Un ballet de drones lumineux ringardise les feux d'artifice devant le mont Fuji

Le 20 novembre prochain, Disney et Intel vont lancer le "Starbright Holidays Drone Show", soit le plus grand spectacle de drones lumineux du monde. Oui, à la place de feux d’artifice savamment orchestrés, ce sont 300 drones Intel, équipés de LED, qui illlumineront le ciel de plus de 4 milliards de couleurs différentes. 

Le spectacle, qui se prolongera jusqu'au 8 janvier se tiendra au-dessus d’un lac à Disney Springs. Il sera l'aboutissement de longs mois de développement et d'expérimentations pour Intel et pour Disney, lui aussi spécialiste des shows impressionnants.

Le drone d'Intel, appelé The Shooting Star, est fait de mousse et de plastique. Il ne pèse donc pas plus qu’une balle de volley-ball et peut voler pendant 20 min. Intel le teste depuis 2015, année où l’entreprise bat, en Allemagne, un record du monde en faisant voler 100 drones en même temps et en les programmant pour qu’ils forment le logo Intel. La prestation fit ensuite le tour de l'Europe.

Intel, nouvel acteur tech du divertissement

Josh Walden, vice-président des nouvelles technologies d’Intel, a confié à Mashable que cette expérience avait permis à la firme d’en apprendre beaucoup sur la chorégraphie de drones. Auparavant, chaque spectacle leur prenait des semaines à programmer, et exigeait beaucoup de personnel au sol, notamment pour contrôler les drones.

drone_1.jpg
Le spectacle utilisera uniquement des drones "Shooting Star" d'Intel.
Intel

"On a tout repris depuis le début, et on a carrément redesigné le support pour les spectacles lumineux", poursuit Josh Walden. Avec cette nouvelle plateforme, la programmation peut se faire hors-site, et les pilotes peuvent uploader le programme du spectacle sur tous les drones en même temps.

Mais les algorithmes d’Intel ne sont pas bons qu'à dicter des mouvements aux robots volants. Ils peuvent aussi calculer rapidement combien de drones seront nécessaires pour chaque représentation. Enfin, grâce à ce nouveau système, il suffit d'appuyer sur un simple bouton pour faire débuter le show.

drone_2.jpg
Le drone "Shooting Star" d'Intel est fait en majeure partie de plastique et de mousse.
Intel

Les drones à 4 hélices ont des GPS intégrés tellement précis qu'ils peuvent voler à seulement 1,5 mètres les uns des autres (les tout premiers drones du genre devaient être au moins à 3 mètres de distance). Toutefois, toujours d'après Josh Walden, ils n’ont pas encore de capteurs visuels pour repérer si d’autres drones sont proches d'eux.

Les drones et êtres humains ne faisant pas toujours bon ménage, les engins ne voleront pas directement au-dessus de la tête des spectateurs, mais à 200 mètres de distance. "Géo-clôturés", il ne pourront pas non plus sortir de la zone prévue et seront surveillés de près par des pilotes à proximité, prêts à reprendre leur contrôle en cas de malfonctionnement.

Un petit malin a filmé pour nous une répétition du spectacle. Effectivement, ça en jette.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.