À l'heure où 4 milliards d'internautes laissent quotidiennement sur le Net, parfois sans le savoir, nombre d'informations personnelles, Tristan Nitot, ex-président de Mozilla Europe, nous donne des conseils pour limiter cette constante surveillance.

On le connaît surtout pour avoir importé Mozilla, et donc Firefox, en Europe dès 2003. Mais Tristan Nitot est aussi un ancien membre du Conseil national du numérique, un membre actuel, cette fois, du comité de prospective de la Cnil, et actif au sein de Cozy Cloud, une entreprise qui propose des solutions cloud plus respectueuses de la vie privée. 

VOIR AUSSI : Et si on "dégooglisait Internet" ?

En quittant Mozilla, en 2015, il avait annoncé la couleur : il comptait bien écrire un livre sur la surveillance de masse pratiquée notamment par les géants Google, Facebook ou Amazon. Depuis début octobre, "Suveillance://" est en librairies. Un ouvrage clair et concis dans lequel ce fervent défenseur des libertés en ligne dresse l'état des lieux des pratiques actuelles – et des débordements – des principaux acteurs du numérique (et, par extention, des gouvernements...).

"Comprendre et agir" : voici ce à quoi veut nous pousser Tristan Nitot, sans toutefois tomber dans la parano. Interview. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.