Tesla Motors équipera tous les modèles de ses véhicules électriques d'un système de pilotage automatique complet, a annoncé l'entreprise mercredi 19 octobre.

Pour le constructeur californien, ces nouvelles capacités de pilotage automatique rendront ses véhicules plus sûrs et moins dangereux que n'importe quelle autre voiture conduite par l'homme.

VOIR AUSSI : Le gouvernement allemand ordonne à Tesla de ne plus utiliser le terme "Autopilot"

Les Tesla Model S et Model X incluant ce nouveau système de pilotage automatique sont déjà en cours de construction, a affirmé Elon Musk, le directeur de l'entreprise lors d'une interview.

Les véhicules Tesla seront donc dotés d'un nouveau système de pilotage automatique intégré correspondant à un niveau 5 établi, pour les véhicules autonomes, par l'Agence fédérale de la sécurité routière aux États-Unis. Concrètement, cela signifie qu'à ce niveau-ci, les voitures sont capables d'une conduite autonome complète quelles que soit les conditions extérieures et métérologiques.

musk.jpg
AP PHOTO/NOAH BERGER

Road trip avant la fin de 2017

Atteindre le niveau 5 sur ce terrain relevait jusqu'alors de la pure science-fiction. Un représentant d'Audi avait même affirmé à Mashable qu'un tel niveau tenait du "mythe".

Comme à son habitude, Elon Musk s'est fixé un objectif plus qu'ambitieux : traverser les États-Unis de Los Angeles à New York en voiture automatique sans un conducteur derrière le volant durant tout le road trip qui s'étendra sur plus de 4 500 kilomètres. Et ce avant la fin de l'année 2017.

Les Tesla niveau 5 inclueront notamment huit caméras avec visibilité à 360° alors que les modèles de la firme ne comportent à l'heure actuelle qu'une seule caméra. La performance de ces nouveaux véhicules leur serait d'ailleurs 40 fois supérieure. "C'est un super-ordinateur dans une voiture", a affirmé Elon Musk devant un parterre de journalistes.

Les nouveaux modèles disposeront par ailleurs de douze capteurs ultra-soniques pour compléter les caméras et permettre aux voitures de détecter les objets à une distance deux fois supérieure à celle requise par les Tesla actuelles.

model_5.jpg
SPENCER PLATT/GETTY IMAGES

Un radar avant rassemblera des données supplémentaires nécéssaires pour piloter la voiture sous la pluie, en plein brouillard et quel que soit le niveau de pollution, d'après l'entreprise.

Toutes ces annonces interviennent alors que le constructeur californien est confronté à plusieurs polémiques impliquant son Autopilot, le système de pilotage automatique actuel censé éviter les collisions, contrôler la vitesse et les changements de voies.

Or, plusieurs accidents enregistrés ces derniers mois, dont un mortel en mai dernier en Floride, ont provoqué l'inquiétude des consommateurs, parfois réticents à l'idée de céder le contrôle de leur voiture à un ordinateur. Et c'est à cette inquiétude qu'Elon Musk a tenté de répondre : lors de la conférence de presse, il a été jusqu'à affirmer que convaincre les masses qu'une voiture automatique est dangereuse revient à "tuer des gens".

– Adapté par Majda Abdellah. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.