À San Francisco – et en simultané à Londres, où Mashable FR s'est rendu pour suivre le direct – Google a présenté en grande pompe ses nouveautés, dont son très attendu smartphone, Pixel.

LONDRES. – Après des semaines et des semaines de leaks et teasing en tout genre, on sait enfin à quoi va ressembler le smartphone de Google, Pixel. Pour la firme de Mountain View, ce mardi 4 octobre est un jour à marquer d'une pierre blanche. 

VOIR AUSSI : Pixel, le téléphone de Google, a de quoi faire peur à Apple

Présentés à San Francisco et en simultané à Londres, où Mashable FR s'est rendu pour suivre la conférence retransmise en direct, suivie de démonstrations des devices, les smartphones Pixel et Pixel XL ont donc été les stars de cette keynote. 

Très similaires aux iPhones 6 et 7 dans leur design, ils ont aussi été pensés pour être de très sérieux concurrents des téléphones à la pomme. Disponibles en 5 et 5.5 pouces, dotés d'un capteur d'empreinte digitale à l'arrière, ils tournent évidemment sous Android 7.1 Nougat, la dernière version du système d'exploitation mobile Android.

Rick Osterloh, ancien CEO de Motorola et désormais responsable de la section hardware de Google, a insisté sur ce qui les différencient actuellement plus que tout des autres acteurs du marchés : leur intelligence artificielle, Google Assistant, embarquée dans toutes les applications et à qui est dédié tout l'interface.

Google Assistant, embarqué dans toutes les applications, est au cœur du Pixel

D'après les démonstrations auxquelles on a pu assister, celle-ci tolère un niveau de langage relativement naturel, même si l'on ne peut pour l'instant lui parler qu'en anglais.

Un appareil photo à l'APN redoutable

Google affirme "qu'aucun appareil photo de la qualité de celui de Pixel n'a encore été produit". Pour cause, celui-ci a reçu le score DxO de 89. Une information à laquelle devraient être sensibles ceux qui ne jurent que par celui de l'iPhone 7. Pixel et Pixel XL disposent également d'un stabilisateur d'image à l'arrière et d'une caméra frontale de 8 mégapixels à l'avant. 

Si l'on met de côté les différences en matière de taille d'écran et de capacité de batterie (Pixel a une batterie 2 770 mAh tandis que Pixel XL dispose d'une batterie 3 450 mAh), les deux modèles sont identiques. Pour voir les caractéristiques techniques des appareils plus en détails, c'est par ici.

L'option Smartburst, elle, permet de prendre plusieurs photos à la suite afin de pouvoir choisir ensuite celle que l'on préfère :

photo.jpg

Pas encore de date de sortie en France

Pixel devrait être disponible en "Quite Black" ("Plutôt Noir"), "Very Silver" ("Très Argenté") et "Really Blue" ("Vraiment bleu") – ce dernier restant une édition limitée. D'ores et déjà disponible en pré-commande aux États-Unis, au Canada, en Allemagne et au Royaume-Uni, son coût est finalement de 649 dollars.

Mais déception pour nous autres Français : aucune date de sortie n'a encore été avancée pour l'Hexagone. Et donc aucun prix non plus...

pixel-3couleurs.jpg
Google

Quid de Nexus, la gamme qui incarne les smartphones de Google depuis plusieurs années déjà ? Aucune déclaration n'a été faite à son sujet, mais il se pourrait bien que la naissance officielle de Pixel sonne dans la foulée le glas de Nexus.

Le Daydream, casque de VR inauguré avec une appli Harry Potter

Après le succès du Cardboard, Google n'allait pas s'arrêter en si bon chemin pour la réalité virtuelle. Le voile a enfin été levé sur Daydream, le nouveau lecteur VR de Google. Compatible avec la ligne de smartphones Pixel, et probablement avec de prochains modèles d'autres marques, le casque est grosso modo une réponse, en mieux sentie, au Samsung Gear VR. Disponible en trois coloris, il se différencie surtout des casques actuels par sa matière et son touché : tout doux et molletonné, grâce au coton-jersey s'il vous plaît. 

Prévu pour novembre au prix de 79 dollars dans les mêmes pays où le Pixel s'apprête à sortir, et donc pas encore annoncé en France, il est également compatible avec YouTube, Netflix et HBO. Toutes les vidéos "normales" seront jouées sur une sorte d'écran virtuel, reproduisant celui d'un cinéma.

Google a annoncé que Daydream pourra être aussi utilisé avec Google Street View et nous faire vivre l'un des 150 "voyages" préparés par ses soins, qui consiste en une immersion dans des lieux tels que les pyramides d'Égypte ou le Taj Mahal. La firme le promet : on pourra adopter le point du vue d'un mouton pour visiter les plus petites îles.

Enfin, Daydream sera vendu avec une petite remote nous permettant d'interagir avec les environnements.

Bonne nouvelle pour les amateurs de Harry Potter : le casque Daydream promet une expérience exclusive autour du spin-off de la saga de J.K. Rowling, "Les Animaux Fantastiques". Et pour l'avoir testée chez Mashable, on peut vous dire que c'est plutôt amusant. 

Google Home répond à vos questions et joue de la musique sur commande

L'autre étoile de cette conférence fut assurément Google Home, du nom du grand projet de la firme en matière de domotique. Le géant de Mountain View se devait de frapper fort avec Google Home, disponible le 4 novembre dans les zones précitées, pour espérer rivaliser avec Echo, du concurrent Amazon.

google-home.jpg
Google

Et la promesse est alléchante. Surtout lorsque l'on sait qu'il sera capable d'arbitrer en cas de dispute familiale.

À la conférence I/O, Google avait indiqué souhaité s'inspirer d'Echo. C'est chose faite, du moins dans son aspect. Doté de multiples micros qui écoutent en permanence nos éventuelles commandes vocales, il est aussi conçu pour contrôler nos appareils connectés comme la Chromecast Ultra.

L'assistant domestique fonctionnera avec cette nouvelle version du lecteur de flux multimédia de Google : il déclenchera ainsi sur demande (vocale) n'importe quel contenu multimédia sur notre écran de télévision fonctionnant avec Chromecast. Il pourra également diffuser des photos (de Google Photos) et déclencher de la musique. 

Pas besoin de test grandeur nature pour comprendre que Google Home est également, en quelque sorte, la matérialisation du moteur de recherche le plus connu au monde. Il pourra d'ailleurs se baser sur les différents services Google pour nous accompagner. Une fonctionnalité appelée "My Day" sera même en mesure de détailler oralement notre journée telle qu'elle est prévue dans Agenda tout en nous donnant de précieux renseignements sur la météo et le trafic automobile.

Google WiFi

Voici donc le dernier né des routeurs Wifi signé Google, Google Wifi, qui prend la succession de Google OnHub. Très mignon dans son design, il sera en mesure d'étendre notre connexion Internet dans les coins les plus reculés de nos demeures, ainsi que de répartir le débit différemment en fonction des pièces.

Chromecast Ultra

Il est le seul device pour lequel nous avons pour le moment une idée date de sortie française : novembre, pour un prix de 79 euros environ. Cette clé HDMI permet de gérer les flux vidéo en 4K, HDR et Dolby Vision sur une télévision compatible.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.