Samsung a annoncé vendredi qu'il cessait de vendre son dernier téléphone, le Galaxy Note 7, en raison de problèmes avec la batterie qui surchauffe et prend feu.

C'est un coup dur pour le constructeur sud-coréen Samson. Vendredi 2 septembre, l'entreprise a dû interrompre la commercialisation son nouveau produit phare, le Samsung Galaxy Note 7, en raison de 35 incidents impliquant la batterie du téléphone.

VOIR AUSSI : Le démontage d’un Samsung Galaxy Note 7 nous révèle le secret du scanner d’iris

En vente en Corée du Sud, aux États-unis ou encore en Inde depuis quelques semaines, le téléphone devait sortir en France ou encore au Royaume-Uni ce vendredi 2 septembre. Le smartphone s'annonçait comme un énorme succès commercial au vue des bonnes critiques sur les sites spécialisées. [Celle de Mashable est à lire ici en anglais.]

Dans son communiqué, Samsung annonce suspendre les ventes de son appareil pour procéder à des tests de qualité supplémentaires.

Un défaut de fabrication ?

Les problèmes proviendraient de la batterie. Celles-ci surchaufferaient et exploseraient. Ce problème de chaleur excessive est récurrent avec les batteries rechargeables des smartphones et des hoverboards.

La rumeur d'un défaut de fabrication a commencé à circuler après qu'un utilisateur de YouTube nommé Ariel Gonzalez a mis en ligne une vidéo d'un Samsung Galaxy Note 7 flambant neuf où l'on voit l'appareil prendre feu peu après avoir été branché.

Depuis l'annonce de la suspension des ventes et des envois des précommandes, les clients s'inquiètent sur la page Facebook française de l'entreprise.

Le report temporaire des livraisons des Galaxy Note 7 vise à éviter que l'incident n'entame l'image de marque de l'entreprise. Le principal concurrent d'Apple sur le marché des smartphones a précisé qu'il remplacerait les appareils de tous ceux qui ont acheté ce smartphone, sans toutefois préciser le délai.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.