Un designer néerlandais a mis au point un drone, "Mine Kafon", capable de détecter et de déminer des mines antipersonnel à distance. Il vient de lancer une campagne de dons Kickstarter pour financer son projet.

Chaque jour, dix personnes meurent en sautant sur des mines oubliée. Leur tort ? Avoir fait un pas de trop, ou de moins.

Pour éradiquer les millions de mines antipersonnel encore enfouies dans les sols de plus de 60 pays, il faudrait un millénaire. Alors pour accélérer le processus, un Néerlandais d’origine afghane, Massoud Hassani, a conçu un drone capable de détecter et de déminer 20 fois plus rapidement que les animaux et les hommes actuellement en charge de la besogne.

VOIR AUSSI : Des sauterelles cyborg pourraient être les démineurs du futur

gif drone mine
Mine Kafon

Avec ses trois bras robotiques interchangeables, ses petites ailes et son corps imprimé en 3D, le drone "Mine Kafon" ne demande qu’à voir le jour sur Kickstarter. La campagne de dons, lancée le 19 juillet dernier, s’achèvera à la fin du mois d’août.

"Cartographier, détecter, déminer" tu feras

Si le drone "Mine Kafon" est aussi efficace, c’est parce que son mode d’action est plutôt bien rodé. En volant au-dessus d’un périmètre donné, l’engin détermine une zone d’action, puis s’approche pour repérer les mines enfouies dans le sol avec son bras détecteur de métaux.

GIF Detecting
Mine Kafon

Toutes les données qu’il collecte sont disponibles en temps réel en ligne, ce qui permet aux équipes qui le commandent à distance d’avoir une vision d’ensemble de la zone, et de prendre des décisions adaptées.

Et pour déminer, rien de plus facile : "Mine Kafon" dégaine son bras grappin et dépose au-dessus de la mine un petit détonateur qui se déclenchera avec un retardateur. Boum : simple, rapide, sécurisé, redoutablement efficace.

GIF drone deminage
Mine Kafon

Son créateur, le designer Massoud Hassani, n’en est pas à son premier essai. Cinq ans plus tôt, il avait conçu une fleur-démineuse qui, en roulant, peut détecter les mines et les faire exploser.

Si elle récolte les 70 000 euros nécessaires au projet, l’équipe de "Mine Kafon" pourrait commencer les premiers tests dès l’été prochain. Et pour les plus généreux, on peut même recevoir son propre drone DIY à monter soi-même.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.