Le PDG de Tesla et SpaceX, Elon Musk, veut acheter l'entreprise SolarCIty qu'il a contribué à fonder. Celle-ci est spécialisée dans l'énergie solaire.

Entre 23,5 et 25,3 euros par action, c'est la somme qu'a proposé Elon Musk, mardi 21 juin, pour racheter SolarCity. L'entreprise de panneaux solaires photovoltaïques serait donc valorisée à près de 2,48 milliards de dollars. La transaction qui serait entièrement payée en actions Tesla, selon le blog de l'entreprise.

VOIR AUSSI : La Tesla est amphibie, Elon Musk le confirme

SolarCity fabrique, finance et installe des panneaux solaires photovoltaïques. Elle a été fondée en 2006 par Peter Rive et Lyndon Rive, grâce à l'aide de leur cousin, Elon Musk, fondateur et PDG de Tesla.

"Les clients de Tesla conduisent des voitures propres et utilise nos batteries pour optimiser l'énergie mais ils ont désormais besoin d'un accès à l'énergie la plus renouvelable qui soit : celle du soleil", a expliqué Tesla dans le post de blog.

L'entreprise d'Elon Musk souligne que l'association des deux sociétés permettrait de fournir aux clients une "énergie propre d'un bout à l'autre de la chaîne".

SolarCity et Tesla ont toujours eu des liens, Elon Musk étant le président de SolarCity.

L'offre de Tesla est supérieure de 21 % à la somme à laquelle s'échangeaient les actions SolarCity mardi 21 juin. La valeur de la société a évidemment explosé en bourse suite à l'annonce. Dans le même temps, celle de l'action Tesla a baissé de 12 %.

Tesla a envoyé une lettre de son conseil d'administration à l'intention du PDG de SolarCity, Lyndon Rive, pour expliciter la logique de l'offre.

"Nous pensons que l'association entraînera des bénéfices pour les actionnaires, les clients et les employés de Tesla et SolarCity", explique le courrier.

Elon Musk et Antonio Gracias, qui appartiennent à la fois aux conseils d'administration de Tesla et SolarCity, ne prendront pas part au vote qui doit valider l'offre.

"Nous croyons que toute transaction doit être le résultat d'une délibération juste et d'une négociation entre nos deux conseils d'administration tout en prenant en considération nos actionnaires respectifs", explique la lettre.

– Adapté par Romain Houeix. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.