SoundCloud a lancé mardi en France son service payant, SoundCloud Go. Pour 9,99 euros par mois, on nous promet un catalogue étoffé, sans pub et un mode hors-connexion. Mais cette offre arrive dans un marché bien rempli : Apple Music, Spotify, Deezer...

Après les États-Unis en mars puis le Royaume-Uni et l'Irlande il y a quelques jours, SoundCloud a lancé mardi 10 mai en France son offre de streaming payante, SoundCloud Go disponible sur Android et iOS.

Créé en 2008 et devenu très vite terre d'adoption de groupes undergrounds et DJs connectés, SoundCloud se targue aujourd'hui d'avoir 175 millions d'utilisateurs actifs par mois et un catalogue de 125 millions de titres, mash-ups ou podcasts. Et la plateforme entend enfin les monétiser pour générer du cash, elle qui a été valorisée 700 millions de dollars en 2014.

VOIR AUSSI : SoundCloud lance un service d'abonnement payant, SoundCloud Go

SoundCloud Go est donc lancé en France au prix de 9,99 euros par mois, dont 30 jours d'essai gratuits. Ceux qui y souscriront bénéficieront d'une plateforme sans publicité, d'un mode hors ligne et de catalogues et archives de grands labels ou d'autres plus underground.

La version gratuite va donc voir de la publicité arriver sous forme visuelle, sonore et des profils sponsorisés. Mais le fameux widget ne devrait pas changer d'allure ni contenir de publicité.

Spotify et Deezer dans le viseur

Mais pourquoi se lancer maintenant alors que Spotify, Apple Music ou encore Deezer, occupent déjà bien le terrain ? "Le marché du streaming grandit incroyablement vite", explique Alex Ljung dans un Facebook live accordé à Mashable FR. "Il était important pour nous de générer des revenus pour pouvoir ensuite payer les artistes."

SoundCloud peut s'appuyer sur une offre "meilleure que toutes celles qui existent déjà", assure-t-il, notamment grâce à la présence massive de groupes underground. C'est l'"authenticité" qui différencie sa plateforme des autres, rappelle son PDG qui souhaite continuer à "donner plus de contrôle aux artistes". Ils pourront par exemple décider de rendre certains morceaux payants, et d'en laisser d'autres gratuits. Une des évolutions prévue est d'ailleurs d'afficher une entrée "albums" là où il n'y pour l'instant que des listes de lecture. 

Ce mardi, le boss de SoundCloud n'a pas souhaité communiquer à Mashable FR les premiers chiffres suite au lancement de SoundCloud Go aux États-Unis. Preuve que l'entrée sur un marché déjà bien rempli n'est pas chose facile... Mais il promet déjà l'arrivée de cette offre dans d'autres pays. "La musique est une de ces choses qui passionnent presque tout un chacun sur la planète. Donc le potentiel du streaming est énorme", estime-t-il.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.