L'Unesco, le Programme alimentaire mondial et la Fondation XPrize lancent un concours international pour faciliter l'accès à l’éducation grâce aux nouvelles technologies. 15 millions de dollars sont en jeu. Les projets seront testés en Tanzanie.

Grâce au numérique, les enfants ayant un accès limité à l'école peuvent apprendre par eux-mêmes les bases de la lecture, de l’écriture et du calcul. C'est le pari du Global Learning XPrize, un concours d'innovation né d'un partenariat qui unit l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et le Programme alimentaire mondial à la Fondation XPrize. Cette ONG californienne, soutenue entre autres par Elon Musk et Arianna Huffington, milite pour l'utilisation des technologies en mesure de créer "des percées radicales pour le bienfait de l’humanité".

VOIR AUSSI : Colo #Digigirlz : des jeunes filles en réseaux d'éducation prioritaire sont initiées au code

4 000 enfants en Tanzanie

Au total, 136 équipes issues de 33 pays vont plancher sur le développement de logiciels éducatifs pour les enfants défavorisés. Elles pourront utiliser 8 000 tablettes mises à disposition par Google, distribuées à un total de 4 000 enfants dans 200 villages en Tanzanie.

À l'issue d'un test de 18 mois, les cinq équipes finalistes recevront chacune un million de dollars. 10 millions de dollars seront remis à l'équipe qui aura le mieux réussi à mettre au point un logiciel permettant l'apprentissage de la lecture, de l'écriture et du calcul. Les quatre autres logiciels, eux, seront également mis à disposition en libre, afin que n'importe qui puisse s'en emparer et les utiliser.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.