En couverture du magazine Grazia UK, Lupita Nyong'o a subi un coup de Photoshop effaçant ses cheveux crépus de la couverture.

L'actrice mexico-kenyane Lupita Nyong'o a dénoncé la version britannique du magazine Grazia qui a retouché ses cheveux afin qu'ils semblent plus lisses. Une pratique malheureusement courante qui traduit un racisme ordinaire très présent dans le milieu de la mode. 

VOIR AUSSI : Coupes afro et émoji "mouton": le bad buzz de Sciences Po accusé de racisme ordinaire

Sur la photo originale, l'actrice oscarisée a les cheveux rassemblés en arrière. Mais sur la couverture du Grazia UK, sa queue de cheval a mystérieusement disparu. Ses cheveux crépus ont été effacés, laissant place à une coupe lisse. 

"Déçue que Grazia UK ait retouché et lissé mes cheveux pour mieux se rapprocher de ce à quoi les "beaux cheveux" ressemblent selon une notion eurocentrique". 

Lupita Nyong'o s'est également exprimée sur Instagram dans un long post qu'elle conclut par le hashtag #dtmh, en référence directe à la chanson de Solange "Don't Touch My Hair", véritable hymne aux cheveux des femmes noires. 

D'ailleurs, le 19 octobre dernier, Solange était elle-même victime de ce genre de pratique puisque le magazine The London Evening Standard choisissait lui aussi de retoucher ses cheveux pour qu'ils conviennent à un standard de beauté dit "caucasien". Elle accompagnait, elle aussi, son post Instagram de #dtmh. 

 

dtmh @eveningstandardmagazine

Une publication partagée par Solange (@saintrecords) le

Pour l'instant, Grazia UK n'a pas réagi à la polémique. 

– Retrouvez aussi l'article de Yvette Tan sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.