On a faim. Très faim. Tout le temps. Surtout sur Instagram.

Grâce à la magie des Internets, lorsqu’il est midi, que vous crevez la dalle assis devant votre bureau mais que vos collègues veulent attendre 13 heures pour manger, vous pouvez toujours vous rabattre sur d’appétissantes photos de boustifaille.   

VOIR AUSSI : Cette "carte des fromages français" présentée dans un supermarché américain est un véritable scandale

L’observation attentive de ces images croustillantes peut avoir deux effets sur votre organisme affamé. Effet numéro 1 : une salivation extrême et un peu dégueu qui entraînera, par un savant effet nommé "mourir d’envie de gras", votre esprit à divaguer jusqu’à l’heure de la pause déj. Effet numéro 2 : votre esprit, calmé par le talent de ces cuistots des Internets, arrivera à se contrôler jusqu’au moment béni où vous pourrez enfin vous remplir la panse.

Croyez-moi, croyez-moi pas, je fais plutôt partie de la première catégorie. Mais les bento de Yuko Makotsu sont si stylés qu’ils m’ont convaincu d’être plus appliqué dans ce que je fais. Cette maman japonaise, récemment invitée sur une chaîne de télévision nationale, prépare des bento à l’effigie de ses plats préférés avec une précision sans pareille. Elle y ajoute parfois quelques références à la culture pop japonaise, à l'image des chara-ben, ces bento à l'effigie de personnages de jeux vidéo ou d'animes.

Et elle met le tout sur Instagram.

 

Une publication partagée par(@yuko.makotsu) le

Une publication partagée(@yuko.makotsu) le

Une publication partagée par (@yuko.makotsu) le

Une publication partagée par (@yuko.makotsu) le

Une publication partagée par (@yuko.makotsu) le

Une publication partagée par (@yuko.makotsu) le

 

Une publication partagée par (@yuko.makotsu) le

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.