À un âge où les petits morveux grandissent vite, l'achat de vêtements représente un certain coût. Pour y remédier, la marque Petit Pli présente des habits non-genrés, waterproof et qui conviennent aux enfants de 6 à 36 mois.

Lorsque Ryan Yasin a acheté un habit pour son neveu, le nouveau-né avait tellement grandi entre temps qu'il ne rentrait déjà plus dans le vêtement lorsque ce dernier a été livré. Il n'en fallait pas plus pour que l'étudiant au Royal College of Art de Londres en design innovant planche sur le problème.

VOIR AUSSI : Des chercheurs ont mis au point un liquide capable de rafistoler nos vêtements déchirés

Sa solution ? Un tissu extensible, capable de s'agrandir pour permettre aux enfants de garder les mêmes vêtements le temps de leur croissance, entre 6 et 36 mois. Ryan Yasin est parvenu à obtenir une matière synthétique qui peut s'allonger en longueur comme en largeur. Il a donc cousu un prototype – un petit pantalon gavroche – dont il a formé des plis en chauffant le tissu au four à l'aide d'un moule.

vetement.gif

C'est comme ça qu'est née la marque Peti Pli, une ligne de vêtements non-genrée et complètement waterproof. Les enfants peuvent porter ces habits durant les 36 premiers mois de leur vie. Si elle devait se démocratiser, une telle innovation pourrait permettre aux parents de réduire leur dépenses et leur empreinte environnementale.

Le concept de Peti Pli peut faire penser aux bubble shirts, ces tee-shirts qui s'agrandissent lorsqu'on les enfile, à la différence que les créations de Ryan Yasin tiennent d'elles-mêmes une fois élargies. C'est grâce à ses connaissances en ingénierie aéronautique que l'étudiant a pu s'inspirer des nanosatellites. "Le côté expansif de mes vêtements est directement lié à la structure de la matière", explique-t-il à Fast Company.

Aujourd'hui, Ryan Yasin travaille sur la meilleure manière de recycler ces vêtements. "Vouloir faire face à la surconsommation nous invite à nous poser de nouvelles questions, afin de développer de nouveaux vêtements", conclut-il.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.