Publiquement opposé aux testings sur les animaux, NARS va renoncer à cet engagement en Chine où ses produits vont être commercialisés à compter de ce mois de juillet. Une annonce qui n'apporte rien de bon à son image de marque.

Une partie d'Internet est vent debout contre NARS. La célèbre marque de maquillage française est lourdement critiquée pour avoir annoncé qu'elle commercialiserait ses produits en Chine, à partir de ce mois de juillet. Or, dans l'empire du milieu, les tests sur animaux sont obligatoires.

VOIR AUSSI : Yoox Net-A-Porter renonce à vendre de la fourrure : un manque à gagner compensé par une image engagée

La décision de NARS a d'autant plus de mal à passer que l'entreprise a régulièrement communiqué sur son engagement contre la cruauté envers les animaux. En 2000, l’entreprise avait été rachetée par la marque japonaise Shiseido qui a fini par abandonner trois ans plus tard les tests sur animaux.

"Honte à vous NARS. Retomber dans les tests sur les animaux pour le marché chinois"

"Les filles s’il vous plaît, arrêtez de soutenir Benefit et les marques de maquillage qui ne respectent pas une politique de non-cruauté animale. Nars aussi teste maintenant ses produits sur les animaux en Chine"

"Plus que déçue quand des marques opposées à la cruauté contre les animaux font passer en priorité le profit sur l’éthique et décide de vendre en Chine, je m’adresse à toi Nars"

"Triste d’entendre que Nars s’est décidé à vendre en Chine et qu’ils vont donc recourir aux tests surl les animaux. Encore une marque de maquillage à boycotter"

En réaction, NARS a publié un communiqué sur Instagram pour réaffirmer son engagement. Les tests contre les animaux doivent être éliminés, reconnaît l'entreprise, qui estime néanmoins devoir "faire avec les lois locales". En clair, tant que le testing sur animaux existe, NARS continuera de mener des expérimentations animales pour tester ses produits. Très vite, la publication Instagram s’est vue inondée de commentaires négatifs laissés par des internautes énervés.

"Vous vous souciez plus du profit que du bien-être animal", assure l’un entre eux. "Vous voulez contribuer à développer un monde sans cruauté contre les animaux mais vous faites des tests contre les animaux ? C’est de l’hypocrisie", s’indigne un autre internaute.

Sur Weibo, le Twitter chinois, les réactions sont différentes. Ainsi, certains consommateurs se disent au contraire plutôt confiants quant à la qualité des produits lorsque ceux-ci sont préalablement testés sur des animaux. La Chine devrait devenir le plus grand marché de cosmétique au monde, une réalité que NARS ne peut ignorer : en 2015, les ventes de produit de soin et maquillage s'élevaient à 50 milliards de dollars. D’autres marques comme l’Oréal, Rimmel et Maybelline commercialisent également leurs produits en Chine.

Ces dernières années, la Cour de justice de l’union européenne a interdit la vente (en 2013) et l’importation (en 2016) de tout produits ou ingrédients cosmétiques ayant été testés sur des animaux. Aux États-Unis, aucune loi ne l’interdit : le choix de se livrer ou non à l’expérimentation animale est du ressort des entreprises.

– Adapté par Majda Abdellah. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.