Hmm ! Les sushis, c’est bon. Sauf lorsqu’il y a des larves parasites causant des infections à l’intérieur.

Il va falloir penser à se calmer sur les sushis. Ce mets japonais, particulièrement populaire en Europe, est généralement considéré comme sain. Mais le poisson cru qui constitue les sushis pourrait abriter une larve parasite entraînant des infections, selon une équipe de quatre médecins portugais.

VOIR AUSSI : Pourquoi manger des animaux vivants nous semble si dérangeant

Un homme de 32 ans s’est en effet présenté aux portes de l'hôpital de Luz de Lisbonne, en se plaignant de douleurs gastriques et de vomissements, accompagnés d'une légère fièvre. Un homme au mode de vie décrit comme "sain" par l’équipe de médecins, dans un article publié sur BMJ Case reports, une revue médicale en ligne.

larve2.jpg
Des images des larves parasites prises par l'équipe de médecins portugais.
BMJ Case reports

Après avoir réalisé une endoscopie, ils ont rapidement réalisé qu'il était infecté par l’anisakiase, une maladie causée par l’ingestion de larves parasites présentes dans certains poissons, comme le saumon ou le hareng. Après un rapide entretien avec l'homme, il a expliqué avoir ingurgité des sushis la veille. Et comme l’explique le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, les sushis et autres préparations à base de poisson cru peuvent être les hôtes parfaits pour ces larves.

Selon les médecins, travaillant au département de gastro-entérologie de l’hôpital, ce type d’infection pourrait se multiplier en Europe, notamment à cause de la multiplication des enseignes à sushis ces dernières années. "La plupart des cas décrits au Japon sont dûs à des habitudes alimentaires ; cependant, les cas sont de plus en plus nombreux en Europe", écrivent-ils, repérés par The Guardian. Heureusement, l'anisakis est une infection peu dangereuse : mis à part des douleurs à l'estomac, la fièvre et les vomissements, il ne présente pas de grand risque pour la santé.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.