La science se penche parfois sur des problèmes séculaires de la vie quotidienne. Comme la dernière goutte de vin qui glisse sur la bouteille et s’échoue lamentablement sur le linge de table blanc. Bim, la tache.

Un biophysicien, inventeur et grand consommateur de vin s’est penché sur ce problème sempiternel. Daniel Perlman, chercheur à l’université de Brandeis dans le Massachusetts, a étudié le débit du précieux liquide sur le goulot de la bouteille durant près de trois ans. Il a ainsi regardé des dizaines de vidéos en slow-motion de vin en train d’être servi et s’est rendu compte que la fameuse gouttellette a plus tendance à s’échouer sur la table lorsque la bouteille est presque ou totalement pleine.

VOIR AUSSI : La France met du Big Data dans son vin

Puis un jour, eurêka ! Daniel Perlman a finalement trouvé l’astuce parfaite pour éviter la petite goutte. Elle est finalement assez simple : il suffit d’ajouter une rainure de deux millimètres de large et d'un milimètre de profondeur sur le bout supérieur de la bouteille, au niveau du haut de son col. Selon le chercheur, une gouttelette qui aurait auparavant coulé droit vers le bas de la bouteille se trouve alors bloquée par la petite cavité, ne pouvant la traverser.

Brandeis University

Le design des bouteilles de vin actuelles a été conçu dans les années 1800. Malgré quelques modifications, il n'aurait pas particulièrement changé ces deux derniers siècles. Résultat : la goutte qui tache est devenue un fléau mondial. Pour éviter la bavure, on a donc inventé toute une tripotée de petits ustensiles. Becs verseurs, anneaux anti-gouttes... mais Daniel Perlman, visiblement philanthrope en plus d’être inventeur, refusait de concevoir un produit que les consommateurs devraient acheter en plus de la bouteille de vin.

"Je veux changer la bouteille de vin elle-même", explique-t-il sur le site de l’université Brandeis. "Je ne voulais pas que mon produit ajoute un coût nouveau ou qu’il devienne un désagrément" pour les consommateurs. Malheureusement, on ne sait pas si la bouteille au "col incurvé" sera un jour disponible sur le marché. Saluons toutefois l'effort de Daniel Perlman, un homme qui cherche à modifier la substance des choses.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.