Plus besoin de suer pour se faire du bien au corps et à l'esprit. Une balade en forêt procure des bienfaits similaires selon des scientifiques japonais. Au point que le "bain de forêt", né au Japon, s'exporte aujourd'hui aux États-Unis.

On connaissait les vertus du sport, un peu moins celles d’une promenade tranquille en forêt. Pourtant, depuis les années 50, les Japonais ont investi leurs forêts et leurs bois pour s’y relaxer et se donner un bon coup de moral.

C’est ce qu’ils appellent le "shinrin-yoky", le "bain de forêt" ou sylvothérapie en français.

VOIR AUSSI : En prison, regarder des films sur la nature rendrait les détenus moins violents

Le principe est simple : se rendre dans la forêt la plus proche de chez soi régulièrement pour contempler la nature et les arbres autour. Une routine écologique et économique qui a longtemps été encouragée par le gouvernement japonais.

Contre le stress, la dépression et la tension

De 2004 à 2012, les autorités japonaises ont ainsi dépensé environ 4 millions de dollars pour analyser les effets psychologiques et physiques de la forêt sur l’être humain, rapporte Quartz. Suite à plusieurs études, dont celle du professeur Li menée en 2009, les résultats sont plus que probants : le système immunitaire après exposition à un "bain de forêt" est renforcé. Plus précisément, l’activité des cellules NK de l’immunité, qui tuent notamment les cellules tumorales ou infectées par des microbes, voient leur activité nettement augmenter.

Après des tests effectués sur 250 personnes avant et après une thérapie de 30 minutes en forêt, il s’est avéré que leur niveau de stress, leur rythme cardiaque et leur pression artérielle diminuaient suite à une balade au vert.

Une autre étude menée sur 498 volontaires avait, elle, conclu que les balades en forêts contribuaient à réduire la dépression. "Les environnements forestiers peuvent être vus comme des paysages thérapeutiques", affirmaient ainsi les chercheurs.

"Se déconnecter de son téléphone"

Autant de vertus effets seraient dues d’après les scientifiques aux multiples huiles essentielles qu’on retrouve dans les forêts, les plantes ou les fruits et que les arbres émettent pour se protéger des germes et des insectes.

La formule thérapeutique séduit les Japonais, mais surtout les touristes, au point que le shinrin-yoku s’est vue exporter aux États-Unis. Là-bas, le nombre de programme "bain de forêt" se multiplie et fait des heureux. À l’instar de Julia Plevin qui a créé, à San Francisco, le Forest Bathing Club Meetup qui organise une fois par mois des green detox en forêts. "On passe tellement de temps dans nos vies à interagir avec des écrans. Les bains de forêts sont une sorte de pause où l'on se déconnecte de son téléphone et de son ordi, de toute l’agitation des réseaux sociaux et mails", explique la jeune femme à Quartz.

En France, la sylvothérapie reste peu connue et les programmes collectifs encore rares. Mais au vu des nombreuses forêts que nous avons, rien ne vous empêche de vous organiser une randonnée, en attendant.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.