Stress et entrepreneuriat vont de pair. Les coups de pression réguliers – présentations devant des investisseurs, journées de lancement – peuvent sérieusement affecter votre quotidien.

Créer sa start-up nécessite énormément de travail ; adopter le profil-type de l'entrepreneur – ambitieux, organisé, créatif – peut vite pousser à l’épuisement.

L’entreprenariat a tout d’un marathon, pas d’un sprint. Le succès d’une société dépend de votre capacité à maintenir le rythme, sur le long terme. Voici 5 comportements à adopter pour éviter le burn-out avant même d’avoir aperçu l’horizon du succès.

1. Apprenez à établir des priorités

Peu importe le secteur dans lequel vous vous lancez, il y a certaines généralités à retenir : le temps est une ressource finie et il y aura toujours plus de travail à faire qu’il n’y a de temps pour le réaliser. Toutes les start-up disposent de ressources limitées. Établir des priorités est donc primordial.

Au moment où l’on se lance dans un business, on est toujours tenté de saisir la moindre opportunité, d’accepter n’importe quelle offre de publicité, de partenariat, de networking ou autres propositions. Mais le succès ne veut pas dire tout faire, mais plutôt faire ce qui compte. Comme l’affirme Catherine Levene, créatrice de l’agence d’art en ligne, Artspace : "De ma propre expérience, j’estime que les entreprises réussissent ou échouent autant à cause des opportunités qu’elles laissent passer qu’à cause de celles qu’elles décident de poursuivre."

2. Concentrez-vous sur ce que vous aimez et que vous savez faire

Dès les premiers jours – au moment où votre stratégie financière consiste à tout faire reposer sur vos propres économies –, vous serez amené à faire à peu près… tout. C’est ainsi que vous découvrirez des activités qui vous plaisent, et d’autres qui vous ennuient. Vous n’aimerez jamais votre travail si vous passez votre temps à faire ce que vous détestez. Alors, lorsque vous parvenez à l’étape supérieure où vous commencez à déléguer et délocaliser certaines tâches, déchargez-vous directement de celles qui vous plaisent le moins.

3. Rencontrez d’autres entrepreneurs

Les nouveaux entrepreneurs, en particulier ceux qui font le choix de travailler depuis chez eux, peuvent vite s’isoler et ressentir l’impression qu’amis et famille (fidèles aux 35 heures) ne peuvent pas comprendre le stress et les défis qu’implique la création d’entreprise. Et en général, les amis n’ont pas forcément envie de vous entendre raconter la vie de votre start-up à chaque fois que vous sortez boire des verres.

Un bon réseau ou un environnement professionnel favorable est donc essentiel pour n’importe quel entrepreneur. Ces relations permettent d'avoir des retours ou des conseils sur des sujets spécifiques, comme le recrutement de collaborateurs. Cela permet aussi d’avoir quelqu’un à qui parler de ce qui vous empêche de dormir. Tournez-vous vers les clubs d'entrepreneurs qui fleurissent partout dans les villes et régions.

Vous ne savez pas comment vous constituer un réseau ? Trouvez le groupe Meetup qui répondra à vos besoins. Commencez à travailler plusieurs fois par semaine dans des espaces de coworking. 

4. Réajustez vos objectifs

Le burn-out a souvent deux explications : 1) Vous avez travaillé trop dur et vous n’obtenez pas les résultats que vous attendez et 2) Vous aviez de grandes attentes et vous avez un sentiment d'échec total puisque vous n'avez pas atteint les objectifs que vous vous étiez fixé. Ces deux situations résultent d’attentes non réalistes. Arrêter de se comparer aux autres, et ne plus se préoccuper du qu’en-dira-t-on sont de bons conseils pour mieux gérer ses objectifs. Il est aussi important de se concentrer sur les progrès, et fêter chaque nouvelle étape du projet plutôt que de rester bloqué sur des aspects négatifs.

5. Prenez soin de votre corps et de votre mental

Aucun trophée n’est décerné à l’entrepreneur qui travaille le plus dur, reste le plus longtemps sans dormir, ou passe des nuits consécutives à manger des plats préparés à défaut d’avoir le temps de cuisiner. Il est important de prendre soin de soi afin d’avoir l’énergie nécessaire pour supporter des périodes de stress. Ce qui implique de bien manger, faire du sport, méditer (ou n’importe quelle méthode de relaxation qui fonctionne pour vous) et garder du temps pour ses amis et sa famille.

Chez beaucoup d’entrepreneurs, les différences entre travail et divertissement sont quasi-inexistantes. Pourtant il faut autant que possible établir des frontières entre temps de travail et temps "off". Il n’existe pas d’approche unique au travail. Certains ont besoin d’une pause en plein milieu de la journée, d’autres préfèrent prendre au moins une journée libre le weekend. À vous de gérer votre temps de travail.

Bref, arrêtez de culpabiliser à l’idée de prendre du temps-libre, et affranchissez-vous de l’idée reçue selon laquelle travailler 24 heures sur 24 7 jours sur 7 signifie forcément réaliser des choses importantes. Votre start-up est importante, mais il y a plus à gagner à vivre pleinement.

 

Adapté par Majda Abdellah. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.