Un président intimidant et une jeune fille terrorisée font une image incroyablement forte.

Sous le feu des critiques, le président américain Donald Trump a signé, mercredi, un décret pour mettre fin à la séparation des familles de migrants ayant franchi illégalement la frontière avec le Mexique. Mais il est toujours l'objet de vives critiques, à l'image de cette couverture du magazine Time

VOIR AUSSI : Des enregistrements audio et vidéo des enfants migrants séparés de leurs parents déchirent l'Amérique

Cette une réunit une photo du président et l'image maintenant emblématique prise par John Moore, de  l'agence Getty images, d'une petite fille sanglotant pendant que sa mère est fouillée par les agents des frontières. Tout un symbole de la lutte contre la séparation des enfants de leur familles à la frontière américano-mexicaine.

La photo de Trump choisie semble montrer l'impitoyable indifférence que le président et ses partisans ont montré jusqu'à présent dans le débat à l'égard des droits de l'hommes, et notamment des enfants.

De même, dans l'article phare du numéro, "Tour d'horizon après la politique de séparation aux frontières de Trump : quel genre de pays sommes-nous ?", le journaliste Karl Vick ne mâche pas ses mots sur ce qu'il considère comme l'érosion des normes et des valeurs américaines par l'actuel président des États-Unis. "Au cours des 18 mois qui ont suivi son investiture, Trump a parlé de 'démocratie' moins d'une centaine de fois, d''égalité' seulement douze fois et de 'droits de l'homme' seulement dix fois", a compté le Time.

Malgré le décret signé mercredi, de graves problème subsistent, notamment la question de la réunification des familles déjà séparées par la politique odieuse de l'administration Trump.

Pourtant, nous savons à quel point Trump aime ses couvertures de Time, au point d'en faire des fausses, et celle-ci a certainement de la valeur aux yeux du président.

– Retrouvez la version originale sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.