Crabe ? Ver ? Tardigrade ? On ne sait toujours pas à quelle espèce appartiennent ces traces de pas, les plus anciennes jamais découvertes à ce jour.

En mars dernier, la découverte d'un fossile d'oiseau apportait de nouvelles informations cruciales sur les lois de l'évolution, et l'ère Mésozoïque. Désormais, c'est au tour d'une autre petite bête datant du Précambrien (la première ère géologique de l'histoire de la Terre) de fournir des données inédites.

VOIR AUSSI : Les restes d'un reptile volant colossal ont été découverts en Transylvanie 

Dans un article publié sur le site Science Advances mercredi 6 juin – et relayé par Quartz – on apprend qu'une équipe de chercheurs chinoise aurait trouvé la plus ancienne trace de pas d'animal connue à ce jour. Elle daterait d'il y a 551 à 541 millions d'années, et aurait été faite par un petit animal marchant sur deux pattes, dans le xian de Wuhe au sud de la Chine.

f2.large_.jpg
Zhe Chen, Shuhai Xiao/Science Advances

Cependant, on ne sait pas exactement à quel animal appartiennent ces empreintes. "Ces traces ont pu être faites par un animal bilatérien possédant une paire d'appendices", explique Zhe Chen, l'un des scientifiques responsable de l'étude. "Mais ses affinités phylogénétiques sont encore inconnues." Impossible pour le moment de le relier à une espèce connue avec certitude, donc. 

Néanmoins, l'équipe de chercheurs a pu déterminer la taille approximative de l'animal, qui n'aurait pas dépassé le millimètre de long selon eux. "Ce sont des traces similaires à celles des arthropodes, mais il n'est pas impossible qu'il s'agisse d'une autre espèce comme un annélide, un onychophore ou un tardigrade, car ils possèdent également des appendices", peut-on lire dans l'étude. 

On y apprend également que la mystérieuse bête pouvait creuser les sols afin de trouver du tapis microbiens, une substance l'approvisionnant en oxygène et en nourriture. 

empreintes.jpg
Zhe Chen, Shuhai Xiao/Science Advances

Si plusieurs zones d'ombre persistent donc, les chercheurs détiennent là la preuve que certains animaux de l'époque avaient déjà des paires de "pattes" leur permettant de se déplacer. Le fossile "complète le fichier des organismes vivants de l'époque et apporte des clés nécessaires pour mieux comprendre les bilatériens de l'époque", un enjeu crucial quand on sait que ce pan de l'Histoire est encore très méconnu des scientifiques. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.