Hospitalisé pendant plus d'une semaine, l'homme originaire du Texas, aux États-Unis, devrait s'en sortir.

Un Texan pensait avoir fait le plus dur en décapitant avec sa pelle un serpent à sonnettes qui traînait dans son jardin, le 27 mai dernier. Mais quand il s'est baissé pour récupérer la tête du serpent et s'en débarrasser, celle-ci l'a mordu, rapporte le site local KIIITV. Et le serpent (ou plutôt sa tête) a tout donné.

VOIR AUSSI : Le serpent est un loup pour le serpent, la preuve en photo

Immédiatement, cet Américain a commencé à faire des crises, a perdu la vue, et a connu des hémorragies internes. Sa femme a appelé les urgences et tenté de l'amener à l'hôpital, avant qu'un hélicoptère ne prenne le relais. Là-bas, les médecins n'étaient pas sûrs que l'homme ne survive, et lui ont donné 26 doses d'anti-venin. Ça fait quand même beaucoup. Aujourd'hui, il semble hors de danger.

"Pas anormal qu'un serpent puisse continuer à vivre après avoir été décapité"

Pour la médecin Leslie Boyer, qui a créé le VIPER Institute de l'université d'Arizona, il n'est pas anormal qu'un serpent puisse continuer à vivre après avoir été décapité. "C'est une erreur classique, explique-t-elle à Gizmodo. Les gens ne réalisent pas que les reptiles et les mammifères fonctionnent de manière différente. La tête d'un serpent à sonnettes peut continuer à marcher pendant longtemps, y compris les glandes à venin, et c'est également vrai pour l'autre moitié de son corps qui va continuer à se lever et à faire du bruit."

Et cela peut durer longtemps ainsi. Leslie Boyer indique avoir entendu parler d'animaux qui continuent à bouger douze heures après avoir été coupés en deux. Selon elle, le meilleur moyen de se débarrasser d'un serpent est de demander à un expert de le faire, ou de simplement le déplacer. On ne devrait le tuer qu'en dernier recours. Car si on le coupe en deux, cela représente deux fois plus de travail et autant de danger.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.