En avril, Virgin Galactic avait réussi son premier test aérien avec son moteur-fusée supersonique, le VSS Unity. Presque deux mois plus tard, l'entreprise concrétise ses ambitions avec ce deuxième essai.

Deuxième essai réussi pour Virgin Galactic, qui a fait décoller son avion spatial suborbital du désert de Mojave, en Californie, sans aucun problème.

VOIR AUSSI : Le fondateur de Virgin investit dans l’Hyperloop et fait la nique à Elon Musk

L'entreprise fondée par Richard Branson a fait voler avec succès sa navette spatiale, la VSS Unity, pendant une trentaine de secondes, mardi 29 mai. L'appareil a fait fonctionner son moteur-fusée, atteignant une vitesse supersonique (Mach 1,9, soit 2 346 kilomètres à l'heure) et une altitude proche de 35 kilomètres, avant de se poser à nouveau dans le désert sans casse.

Comme nous pouvons le voir dans la vidéo ci-dessous qui, passez-moi l'expression, envoie sévèrement du pâté, la VSS Unity est lâchée dans les airs à environ 15 km d'altitude par un avion porteur nommé VMS Eve. C'est là que le moteur-fusée s'allume et devrait, selon les plans du milliardaire fondateur de Virgin, faire vivre quelques minutes de bonheur en microgravité à de futurs touristes de l'espace.

Virgin Galactic

C'est dans un engin similaire que les futurs touristes de l'espace devraient prendre leur envol, selon les vœux de Richard Branson. Près de 650 personnes auraient déjà réservé leur place pour un total de 250 000 dollars le billet. L'entreprise a cessé de donner des estimations sur le début de ces vols touristiques, mais le succès du VSS Unity laisse espérer un début d'activité dans les deux prochaines années. D'autres tests sont prévus dans le courant de l'année 2018.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.