La communauté scientifique travaillant autour de l'IA et du machine learning est vent debout contre l'arrivée d'une nouvelle revue payante et non libre d'accès.

Lancée en 1869, la revue Nature est l’un des organes de publications scientifiques les plus anciens et les plus réputés au monde. Depuis des décennies, la Britannique Nature et les Américaines Science et Cell se tirent la bourre pour publier les meilleurs articles des plus grands chercheurs quitte, parfois, à privilégier la notoriété à la qualité.

VOIR AUSSI : Que doit-on retenir du rapport de Cédric Villani sur l’intelligence artificielle?

Nature, cherchant à rester à la pointe de l’innovation dans cette course à l’information scientifique, vient d’annoncer le lancement d’un nouveau magazine consacré à l’innovation dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la robotique et du machine learning. Programmé pour janvier 2019, Nature Machine Intelligence sera la 53e publication à porter le prestigieux nom de la revue, comme nous l'apprend Gizmodo.

La pétition de Tom Dietterich a déjà reçu plus de 3 000 signatures de chercheurs en machine learning et en intelligence artificielle

Mais une pétition portée par Tom Dietterich, professeur émérite d’informatique à l’Oregon University et fondateur de l’International Machine Learning Society, vient mettre quelques bâtons dans les roues à ce nouveau magazine. Dans un communiqué mis en ligne ce mercredi, celui-ci demande à ce que l’accès aux articles scientifiques publiés dans la revue soient gratuits et accessibles à tout un chacun.

Plaidoyer pour une recherche ouverte et accessible

La pétition de Tom Dietterich a déjà reçu plus de 3 000 signatures de chercheurs, de professeurs ou d’étudiants en machine learning et en intelligence artificielle. On y retrouve des scientifiques des universités d’Oxford, de Harvard, de la Sorbonne, ou d’entreprises comme DeepMind ou Amazon. Les Français Yann Le Cun et Antoines Bordes, respectivement directeur de recherche au laboratoire en IA de Facebook et directeur du-dit laboratoire, avec qui Mashable FR avait eu l’occasion de s’entretenir, sont également signataires.

Le prix d’accès à la nouvelle revue de Nature n’est pas encore clair. Mais à l’heure actuelle, l’abonnement annuel au magazine en ligne coûte 220,50 euros, tandis que le numéro à l’unité coûte une vingtaine d’euros. Selon le communiqué qui accompagne la pétition, les revues scientifiques devraient "principalement servir les besoins de la communauté intellectuelle, en particulier en prodiguant un accès immédiat et universel à des articles concernant les technologies modernes, et en le faisant à un prix qui n'exclut personne".

Dans une tribune publiée sur le Guardian, le directeur de la recherche en machine learning d'Amazon, Neil Lawarence, par ailleurs fondateur du journal en libre accès Proceedings of Machine Learning Research, parle de la culture des "idées ouvertes" de ce domaine de recherche et critique la revue Nature, "un pauvre intermédiaire de la qualité académique" qui serait, en l'occurence, un acteur "rétrograde" du monde scientifique. C'est dit.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.