Le décollage d'une fusée de SpaceX, le 22 mai, a fait fondre un appareil photo réflex numérique. La NASA a raconté son histoire.

Bill Ingalls, est photographe professionel de l'agence spatiale américaine (NASA). Le 22 mai, il avait été chargé d'immortaliser le lancement d'une fusée SpaceX et un de ses appareils n'a pas survécu, et trente ans d'expérience professionnelle n'ont rien pu y changer.

VOIR AUSSI : SpaceX a envoyé dans l’espace une sorte de benne à ordure expérimentale

Voilà les dernières images que le boîtier a pu capturer :

 

Comme vous le voyez en haut de cet article, il s'agit d'un réflex numérique haut de gamme de la marque Canon. Ce genre de boîtier et son objectif coûtent plusieurs milliers d'euros.

L'appareil était disposé sur un pied, très loin de la rampe de lancement – c'était même le plus éloigné du dispositif.

Alors que s'est-il passé ?

"J'avais six appareils, deux à l'extérieur du périmètre de sécurité de la rampe de lancement et quatre à l'intérieur", a expliqué Bill Ingalls dans un article posté sur le site de la NASA. "Malheureusement le lancement un déclenché un feu de broussailles qui a fait griller l'un des appareils à l'extérieur du périmètre."

canon-nasa-spacex.jpg
NASA/BILL INGALLS

Par chance, la carte mémoire située à l'intérieur du boîtier est restée intacte. C'est pourquoi nous avons ce joli GIF situé plus haut dans cette page.

On ne sait pas ce qu'il va advenir de cet appareil, mais il pourrait être exposé au siège de la NASA à Washington, D.C.

– Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.