Ce numéro de juin 2018 du magazine National Geographic marque le lancement d’une campagne de sensibilisation aux dégâts de la pollution plastique.

Depuis les années 1950, l’homme a produit 9,2 milliards de tonnes de plastique. Quelque 6,9 milliards de tonnes se sont transformées en déchets, dont 6,3 milliards n’ont jamais atterri dans une poubelle de recyclage.

VOIR AUSSI : Al Gore entre en campagne pour que le "continent de plastique" du Pacifique devienne un État à part entière

Le magazine National Geographic a décidé de lancer un "effort sur plusieurs années pour sensibiliser à la crise globale de la pollution plastique" en expliquant notamment à ses lecteurs comment "réduire leur utilisation des plastiques" et "en faire la promesse".

"Planète ou Plastique ?"

Cette campagne démarre avec le numéro de juin 2018 de l'édition américaine de la revue, dont la une est déjà devenue virale. Sous le titre "Planète ou plastique ?", National Geographic a choisi une illustration du photographe Jorge Gamboa où l’on découvre que la face immergée d’un iceberg est en fait un sac plastique. Sur Twitter, cette couverture a déjà été partagée plus de 10 000 fois.

Pour accompagner cette démarche, ce numéro contient notamment un article sur "comment le plastique transforme l’océan en un champ de mines pour les animaux", une carte interactive sur "ce que devient le plastique qu’on jète" ou une enquête sur les conséquences de la pollution plastique sur la vie humaine.

Aussi, ce nouveau numéro marque un changement pour National Geographic qui n’emballera plus ses magazines dans du plastique, désormais remplacé par du papier. De quoi montrer l’exemple. Le média s’est également engagé à verser 10 millions de dollars pour soutenir l’initiative Sky Ocean Ventures qui "identifie et encourage des projets technologiques prometteurs" pour sauver les océans.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

BONUS : Une "île de déchets" se balade dans les eaux turquoise des Caraïbes