Des milliers de projets hydroélectriques menacent la biodiversité de ces cours d'eau encore indomptés par l'Homme. Le film "Blue Heart", qui sort en salles au mois de mai, retrace la lutte des citoyens pour protéger les rivières sauvages des Balkans.

Peu de gens le savent : en Europe, la région des Balkans abrite les dernières rivières sauvages du continent. Ailleurs, c'est presque la totalité des autres cours d'eau qui ont déjà subi des modifications engendrées par l'homme, souvent pour la production d'électricité et l'irrigation. Il est pourtant urgent de préserver ces rares bastions de biodiversité.

VOIR AUSSI : Une rivière obtient les mêmes droits qu’un homme après une décision de justice unique au monde

Aujourd'hui, entre la Slovénie et l'Albanie, 3 000 projets hydroélectriques menacent la faune et la flore du "Cœur bleu de l'Europe". Sur place, des ONG comme RiverWatch et EuroNatur estiment que le risque est celui d'un désastre environnemental de grande ampleur. L'avenir de 20 000 km de criques et de nombreux affluents est en jeu. Cette situation revient à abîmer près de l'ensemble des rivières de la région.

En effet, l'installation des barrages pourrait détruire la Vjosa en Albanie, le plus long cours d'eau sauvage d'Europe, provoquer l'extinction du saumon du Danube en Bosnie-Herzégovine, affaiblir les chances de survie du lynx des Balkans en Macédoine ou encore déplacer les populations locales. Mais les voix citoyennes qui s'élèvent pour alerter les décideurs peinent encore à se faire entendre : l'hydroélectricité est un investissement régional déjà scellé par les banques internationales. Selon un rapport de Bankwatch révélé en janvier 2018, des prêts à hauteur de 727 millions d'euros ont déjà été accordés.

Contre les banques et les promoteurs étrangers

Pour faire connaître au grand public le combat écologique qui se joue dans cette région, le documentaire "Blue Heart" a suivi le combat citoyen pour protéger les rivières sauvages et sauver la faune locale, notamment aux côtés des femmes de Kruščica (Bosnie-Herzégovine) qui se mobilisent pour sauver l'unique source d'eau potable de leur communauté.

Produit par la marque Patagonia en partenariat avec des ONG des Balkans et de toute l'Europe, le film réalisé par Britton Caillouette sur une musique d'Andrew Bird sortira le mardi 15 mai 2018 à 20h, au MK2 Quai de Loire. Il fait partie de la campagne Save The Blue Heart, qui invite les citoyens à signer la pétition pour mettre la pression sur les banques et les promoteurs étrangers à l'origine des projets de barrages.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.