Les systèmes de reconnaissance faciale chinois font partie des plus performants au monde et ils viennent à nouveau de le prouver.

En Chine, un suspect qui était recherché par la police pour "crimes économiques" a été arrêté à l’occasion d’un concert après avoir été repéré grâce à des technologies de reconnaissance faciale, comme le rapporte le South China Morning Post.

VOIR AUSSI : La police chinoise utilise des lunettes de reconnaissance faciale pour repérer des suspects

L’homme, uniquement nommé sous son nom de famille Ao, s’était rendu à Nanchang, dans la province de Jiangxi, pour assister à un concert de la star de la pop hongkongais Jacky Cheung avec sa femme.

Il avait conduit près de 90 kilomètres pour s’y rendre, se pensant en sécurité au milieu d’une foule estimée à plus de 50 000 personnes. Il a expliqué à la police sa surprise d’avoir ainsi été repéré. "Ao est suspecté d’être impliqué dans des crimes économiques et était listé dans un système en ligne national", a expliqué l’officier de police Li Jin à des médias locaux. "Il était très choqué et avait le visage livide quand nous l’avons interpellé."

china1.jpg
Capture d'écran de l'arrestation de l'homme.
163.com

Nous n’en savons pas plus sur l’histoire de Ao, mais le fait divers prouve une nouvelle fois l’efficacité redoutable (et inquiétante) des systèmes de reconnaissances faciales chinois. Ils sont considérés comme étant les plus performants au monde.

La Chine a d’ailleurs décidé de construire une base de données géante de l’ensemble des visages de ses citoyens. On peut désormais utiliser les systèmes de reconnaissance faciale pour payer au restaurant ou réserver un avion. Dans la ville de Zhengzhou, la police a même été équipée de lunettes de reconnaissance faciale pour passer au crible les voyageurs dans les gares et s'assurer qu'aucun criminel ne quitte la ville. Certaines estimations, relayées par The Verge, considèrent qu'il y aura plus de 600 millions de caméras de surveillance dans le pays en 2020.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.