Plusieurs noms de domaine au nom proposé pour le nouveau parti de Marine Le Pen ont été enregistrés et redirigés pour le troll et le LOL.

Quand elle a annoncé qu'elle envisageait de renommer le Front national en Rassemblement national, dimanche 11 mars, Marine Le Pen n'imaginait sans doute pas tous les problèmes qui allaient surgir.

VOIR AUSSI : "Le Front disparaît, mais le fond reste"

Il y a bien sûr l'histoire (chargée) du nom qui a fait polémique, mais aussi le fait qu'un autre parti utilise déjà ce nom et compte bien empêcher le Front national de s'en emparer. Et puis forcément, il y a eu les petits malins qui ont décidé de faire du cybersquatting, à savoir récupérer les noms de domaine "Rassemblement national" pour s'amuser avec – un grand classique du LOL.

À ce petit jeu, LeRassemblementNational.com renvoie vers le site internet du Média, la web-télé proche du parti La France insoumise. Et RassemblementNational.com renvoie vers le clip de "Never Gonna Give You Up" de Rick Astley. Si vous ne comprenez pas cette blague, tout d'abord, bienvenue sur Internet, nous sommes en 2018, et vous êtes sur Mashable avec France 24.

Comme nous l'écrivions à l'occasion des dix ans de ce mème mythique en 2017, depuis le milieu des années 2000, "le principe du rickrolling est d’inciter un internaute à cliquer sur un lien qui semble être en rapport avec sujet en particulier, mais qui le redirige à son insu vers le clip de 'Never Gonna Give You Up'. Évidemment, l’intérêt d’une telle pratique est de troller la personne de son choix en lui faisant perdre son temps. Car on a tendance à ne pas trop s’en souvenir, mais tout cela a commencé à une époque où nos connexions Internet étaient tout de même bien moins rapides qu’aujourd’hui."

Une histoire de disponibilités et d'extensions

En regardant les WhoIs de ces deux sites internet, on remarque que leurs redirections ont été enregistrées après dimanche 11 mars, le jour même de l'annonce de Marine Le Pen. Un bel exemple de dévouement de la part de ces internautes, qui ont dû mettre la main à la poche pour réussir leur blague. Le site LeRassemblementNational.fr (qui renvoie également vers le site du Média), a été enregistré dimanche également. Il est, par ailleurs, fort probable que RN.fr ne soit pas encore la propriété du FN, puisque le nom de domaine est à vendre pour 5 000 euros minimum.

En revanche, un RassemblementNational.fr a bien été enregistré début mars, selon l'Afnic. Il n'y a cependant encore rien sur ce site, mais les plus rigolos n'oublieront pas de cocher la date du 3 mars 2019 dans leur calendrier. Il y a aura peut-être quelque chose à faire ce jour-là.

whois.jpg
Capture d'écran / Afnic

Et pour ceux qui ne peuvent attendre, vous pouvez vous amuser à regarder les extensions encore disponibles.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.