La mobilisation des lycéens suite à la fusillade du lycée de Parkland se suit aussi sur Snapchat, réseau social adopté en masse par cette tranche d'âge.

Malgré une récente mise à jour n'ayant pas plus du tout à ses utilisateurs, Snapchat reste l'un des réseaux sociaux les plus prisés des jeunes adolescents. Suite à la fusillade survenue dans le lycée de Parkland en Floride le 14 février dernier, plusieurs marches ont été organisées à travers le pays, et c'est sur le réseau social qu'elles sont documentées par les étudiants eux-mêmes. 

VOIR AUSSI : Ces jeunes Américains sont les visages du mouvement anti-armes à feu

Depuis juin 2017, les utilisateurs de Snapchat ont accès à la Snap Map, une carte du monde interactive sur laquelle il est possible de repérer la géolocalisation de ses amis, mais également de voir les différents événements ayant lieu dans n'importe quel pays. Les personnes présentes à ces rassemblements peuvent poster vidéos et photos afin d'en faire profiter qui veut, et ce de manière internationale. 

Normalement, il s'agit plutôt de concerts, fêtes nationales et autres compétitions sportives mais ces derniers jours, ce sont les manifestations anti-armes qui ont pris le devant. En Floride notamment, les réunions lycéennes ont ponctué une grande partie de la Snap Map. 

snapchat.jpg
MASHABLE AVEC FRANCE 24

Qu'elles soient utilisées comme moyen de rassembler, ou comme témoin d'une époque, les petites vignettes parsemées sur la carte sont le signe d'une très forte appropriation de Snapchat par les lycéens. En effet, selon les chiffres 2017 de Snap Inc. relayés par Quartz, 85 % des utilisateurs actifs aux États-Unis auraient moins de 35 ans – avec 36 % d'entre eux ayant entre 18 et 24 ans, et 22 % entre 13 et 17 ans. Une preuve évidente de l'importance de l'application dans le quotidien de cette génération. 

"Moment incroyable sur Snapchat avec la Snap Map qui montre que presque tous les lycées du sud de la Floride sont sortis pour marcher contre les armes"

Cependant, si Snapchat sert dans ce cas à rassembler les populations, il a également été la source de dérives ces derniers jours : un adolescent a notamment été arrêté au lendemain de la fusillade, après avoir posté une photo de lui sur le réseau social armé d'un fusil d'assaut, avec pour légende "Deuxième round en Floride demain". 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.