Voici Roméo, la grenouille qui cherchait sa princesse charmante sur le site de rencontre Match.com pour pouvoir sauver son espèce.

Tous les moyens sont bons pour éviter l'extinction d'une espèce animale. Des scientifiques boliviens ont ouvert un profil sur le site de rencontre Match.com – le Meetic international – pour une petite grenouille baptisée Roméo, dernier spécimen connu de son espèce, Sehuencas. Ils espèrent trouver la Juliette du petit amphibien. 

VOIR AUSSI : Tinder nous propose de "matcher" avec le dernier rhinocéros blanc du Nord pour aider à sauver l'espèce

Au cours de l'année 2017, de nombreuses espèces animales se sont éteintes dans le monde. Pour éviter de reproduire ce triste phénomène en 2018, des chercheurs du Muséum d'histoire naturelle de Cochabamba ont créé une page sur un site de rencontre pour aider une grenouille en voie de disparition à trouver sa bien-aimée, mais surtout pour récolter des fonds permettant d'explorer les cours d'eau boliviens à la recherche d'une partenaire. 

match.jpg
Capture d'écran du site Match.com.

"Je ne suis pas difficile dans mes recherches, je souhaite juste rencontrer une autre Sehuencas comme moi. Sans cela, mon existence entière sera terminée. Donc si vous souhaitez aider un bon vieux Roméo à trouver sa seule et unique Juliette, faites un don pour que nous puissions commencer à chercher", peut-on lire sur la page Match.com de la grenouille. 

En partenariat avec l'organisation à but non-lucratif Global Wildlife Conservation, le projet Bolivian Amphibian Initiative va donc tenter d'atteindre les 15 000 dollars de dons avant le 14 février, date de la Saint-Valentin. Si cette somme est récoltée, dix expéditions seront possibles pour tenter de trouver une compagne à Roméo. 

ZME Science

Le temps commence à presser pour les Sehuencas : en effet, Roméo a onze ans, et sa durée de vie est estimée à environ 15 ans. Il serait donc grand temps de permettre à la grenouille de se reproduire, avant qu'elle ne disparaisse définitivement. "Nous ne voulons pas qu'il perde espoir", explique à l'AFP Arturo Munoz, l'un des scientifiques derrière de la collecte. En cas d'échec, la solution du clonage de Roméo n'est pas exclue, comme le relate le site canadien Global News

frog2.jpg
Thiago Garcia, Arturo Muñoz et Matias Careaga/Match.com

En novembre dernier, l'Australie lançait un "Shazam des grenouilles" pour éduquer la population quant aux évolutions des différentes espèces. À ce moment déjà, la Docteure Jodi Rowley en charge de la sauvegarde des amphibiens et des reptiles à l’Australian Museum déclarait que les amphibiens étaient "l’une des premières espèces à pâtir de l’impact du changement climatique. Leur santé est un indicateur clef de la façon dont change notre environnement”. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.