Le lancement de la Falcon Heavy a été un succès retentissant et magnifique à regarder. Revenons en images sur cette soirée et les dernières nouvelles de la fusée de SpaceX.

Parfois, quelques prouesses technologiques nous donnent vraiment le sentiment de vivre dans le futur. Ce fut le cas dans la soirée du mardi 6 février, lorsque SpaceX a réussi à faire décoller sa Falcon Heavy, plus puissante fusée au monde depuis Saturn V.

VOIR AUSSI : La Falcon Heavy de SpaceX a enfin pris son envol, vers l'infini et au-delà

La fusée a réalisé un décollage parfait. Ses deux boosters latéraux ont réussi à quitter le premier étage de la Falcon Heavy et sont venus se reposer de façon synchronisée sur la terre ferme. Le premier étage de la fusée a en revanche échoué à s'installer sur une barge en pleine mer, parce que deux de ses trois moteurs ne se sont pas allumés durant l’atterrissage, comme l’a annoncé Elon Musk durant une conférence de presse.

falcon1.jpg
SpaceX
falcon2.jpg
SpaceX
falcon3.jpg
SpaceX
falcon4.jpg
SpaceX

Durant la nuit de mardi à ce mercredi 7 février, le second étage de la fusée a été allumé à plusieurs reprises avec succès. Le troisième allumage, réalisé six heures après le décollage, aurait même légèrement surperformé. Starman et sa voiture Tesla continueront donc leur voyage entre les orbites de Mars et Jupiter en s’approchant régulièrement de la ceinture d’astéroïdes principale.

starman1.jpg
SpaceX
starman2.png
SpaceX
SpaceX

Maintenant, que va-t-il se passer ? L'entreprise d'Elon Musk a largement prouvé sa valeur. Après un deuxième lancement test dans le courant de l'année, la Falcon Heavy pourra être utilisée pour des missions d'envergure, notamment pour le département de la Défense des États-Unis. Beaucoup se demandent néanmoins s'il existe à l'heure actuelle un marché pour la Falcon Heavy, presque trop puissante et trop imposante pour les charges que l'humanité transporte actuellement dans l'espace.

Cela n'a pas l'air de calmer les ardeurs d'Elon Musk. "Ça me donne beaucoup de foi en notre prochaine construction. Ça me prouve que la BFR est vraiment constructible", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse. La BFR ? La "Big Falcon Rocket", cinq fois plus imposante que la Heavy, qui voudrait emmener l'homme sur Mars.

Comme le note Ars Technica, la réussite de la Falcon Heavy est véritablement disruptive, en cela qu'elle confirme définitivement le nouveau souffle des entreprises spatiales privées, à l'instar de Blue Origin et Virgin Galactic, qui veulent s'emparer de l'espace comme un nouveau terrain de jeu.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.