Une étude canadienne révèle que le changement climatique aurait un impact direct sur la taille des scarabées, considérablement réduite à cause des hausses de températures.

Ce qui sera peut-être une bonne nouvelle pour les phobiques en est une mauvaise quant à l'état de la planète : la taille des scarabées aurait réduit de 20 % en 45 ans à cause du réchauffement climatique. 

VOIR AUSSI : Des chercheurs envisagent pour de bon de rétrécir les humains pour diminuer notre impact environnemental

Des chercheurs de l'université de la Colombie-Britannique au Canada, dirigés par la biologiste Michelle Tseng, se sont penchés sur de nombreux articles évoquant les effets des températures sur les insectes. Ainsi, ils ont découvert que 19 espèces de scarabées sur 22 avaient rétrécies lorsqu'elles vivaient dans des environnements aux températures plus élevées que celles présentes dans leurs habitats naturels. Les carabidés par exemple voyaient leur taille réduite de 1 % pour chaque degré de plus, comme le rapporte l'étude publiée sur dans Journal of Animal Ecology

Aussi, les scientifiques se sont intéressés à une collection de 600 000 insectes, et plus particulièremement à la longueur des ailes de 6 500 spécimens, comme le rapporte Science Magazine. Ils ont alors constaté que la taille de cinq des huit espèces étudiées avait diminué durant le siècle passé. Michelle Tseng et son équipe ont été surpris d'apprendre que le changement climatique avait en fait beaucoup plus d'impact sur la santé de ces insectes que la présence de prédateurs ou la disponibilité de nourriture, comme ils l'expliquent dans leur rapport. 

UBC Public Affairs

La réduction de la taille des animaux en fonction des changements de températures est un classique de plus en plus visible à l'échelle des êtres vivants. Dans une étude publiée en 2014 par l'université d'Aberdeen, le biologiste Alan Ronan Baudron remarquait ce même phénomène, mais sur des poissons.

Dans ses recherches, Michelle Tseng explique que les scarabées "traversent le stade juvénile du cycle de vie très rapidement car leur métabolisme est plus rapide à une température plus élevée. Ils sont donc plus petits en devenant adultes".  

Cette nouvelle étude révèle des conclusions alarmantes quant à l'état actuel de la planète. Déjà en 2017, de nombreuses espèces animales s'éteignaient à cause du réchauffement climatique.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.