Enfin des chercheurs qui s'intéressent à nos vrais problèmes du quotidien.

Les oignons sont morts, vive les sunions.

Sur YouTube, les vidéos sur "Comment couper un oignon sans pleurer" font des dizaines de milliers de vues. Passer l’oignon sous l’eau, le placer quinze minutes au congélateur, mâcher un chewing-gum, mettre un masque de ski ou des lunettes de piscine… chacun y va de son astuce pour empêcher cette petit plante d’activer nos glandes lacrymales. Mais qu’on se le dise, aucune ne fonctionne vraiment hein.

VOIR AUSSI : Des scientifiques ont fait la découverte d'une herbe au goût de... chips sel et vinaigre

Pourtant cet hiver, Bayer CropScience, filiale agrochimique du groupe allemand Bayer, assure avoir trouvé la solution ultime : un oignon qui ne fait pas pleurer. Après 30 ans de recherche et de développement, et avec l'aide du centre d'évaluation sensorielle de l'université de l'Ohio, l’entreprise aurait mis au point une variété d’oignon dont l’acrimonie diminue avec le temps. En gros, entre le moment où l’oignon est récolté et celui où il arrive dans votre cuisine, il a perdu tous ses composants responsables du déclenchement de la réaction chimique à l’origine du gaz irritant qui déclenche nos larmes.

Sur son site, Bayer CropScience détaille que le sunion, cette nouvelle variété hybride d’oignon, n’est pas issue d’une modification génétique mais d’un programme de croisement naturel. Les journalistes du Washington Post ou du Huffington Post qui ont pu tester ces sunions confirment qu’ils n’ont pas versé une seule larme au moment de la découpe. Par contre, puisque l’aigreur a été supprimée, ces oignons ont un goût complètement différent de ceux qu’on a l’habitude de manger. "Ils sont tellement doux que vous pouvez les manger comme du popcorn", décrit un journaliste.

Ces oignons-qui-ne-font-pas-pleurer ne poussent pour le moment que dans le Nevada et dans l’État de Washington, et ils ont été mis en vente dans certaines épiceries américaines au mois de décembre 2017. Mais The Independent avance que Bayer "prévoit d’augmenter son volume de production" alors il se peut que les sunions finissent par arriver en Europe aussi.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.