La mise en vente du livre de Michael Wolff sur les coulisses de l'administration Trump, initialement prévue le 9 janvier, a été avancée à vendredi, malgré les tentatives du président américain pour en empêcher la parution.

Il n'est pas sorti que déjà "Fire and Fury : Inside the Trump White House" fait déjà trembler Donald Trump. Le livre explosif de Michael Wolff sur les coulisses de la campagne et de la première année à la présidence du milliardaire sera mis en vente dès le vendredi 5 janvier. Alors que le président américain tentait d'en empêcher la publication suite à la parution d'extraits croustillants, l'éditeur a répondu à ces pressions en avançant la date de sortie de quatre jours.

VOIR AUSSI : Ce qu'il faut retenir du livre sur Donald Trump dont tout le monde parle

L'avocat du président américain, Charles J. Harder, a tenté jeudi de faire interdire ce livre dressant le sombre tableau d'une Maison Blanche dysfonctionnelle, sur fond d'intrigues autour d'un Donald Trump raillé par ses propres collaborateurs pour son incompétence et son incapacité à diriger. Cette riposte judiciaire a été lancée au lendemain de la très vive réaction de Donald Trump, qui a accusé son ex-conseiller Steve Bannon d'avoir "perdu la raison".

Dans une démarche avant tout symbolique, il a adressé un courrier à son auteur Michael Wolff et à Steve Rubin, président de la maison d'édition Henry Holt and Co, leur demandant de "cesser immédiatement" sa distribution, évoquant, entre autres, la diffamation. Mais la réponse de l'éditeur, probablement ravi de ce puissant coup de projecteur, n'a pas tardé. Il a avancé la sortie du livre de quatre jours : initialement prévue le 9 janvier, elle aura finalement lieu vendredi.

"Et voilà. Vous pouvez l'acheter (et le lire) demain. Merci, monsieur le président", a lancé Michael Wolff dans un tweet.

L'éditorialiste multicarte (Hollywood Reporter, Vanity Fair, New York Magazine...), âgé de 64 ans, avait expliqué avoir gravité pendant 18 mois autour de la galaxie Trump, de la campagne présidentielle à la Maison Blanche, et interrogé "plus de 200" personnes, du président à ses proches collaborateurs.

"Mensonges, déformations et sources qui n'existent pas"

"J'ai autorisé Zéro accès à la Maison Blanche à l'auteur de ce livre dingue! Je ne lui ai jamais parlé pour un livre. Plein de mensonges, déformations et sources qui n'existent pas", a tweeté tard jeudi soir le président faisant référence au livre.

Dans cet ouvrage, dont plusieurs rédactions dont l'AFP ont obtenu une copie, Steve Bannon dénonce – entre autres – l'attitude de Donald Trump Jr, ce qui a provoqué la colère du locataire de la Maison Blanche.

Jugeant qu'il a commis une "trahison" en rencontrant une avocate russe durant la campagne, il donne de facto du poids à l'enquête en cours du procureur spécial Robert Mueller sur les liens supposés entre Moscou et l'équipe Trump, qui empoisonne la présidence de ce dernier.

Depuis son arrivée au pouvoir, Donald Trump n'a de cesse de dénoncer les fuites au sein de ses équipes. Dans son communiqué vengeur diffusé mercredi, il déplorait notamment que Steve Bannon ait passé son temps à la Maison Blanche "à faire fuiter de fausses informations pour se rendre plus important qu'il n'était".

– Avec AFP

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.