Depuis le 1er janvier 2018, l'égalité salariale entre les femmes et les hommes est devenue officielle en Islande.

En voilà, une bonne résolution. Désormais, en Islande, toute entreprise de plus de 25 salariés doit pouvoir prouver qu'elle rémunère ses employés sans distinction de sexe afin d'obtenir une certification. En l'absence de respect de ce nouveau cadre légal, elle devra s'acquitter d'une amende.

VOIR AUSSI : Pourquoi ce papier publié à 16h34 sera le dernier que vous lirez aujourd'hui sur Mashable FR

Selon Statistics Iceland, l'écart de rémunération moyen était encore de 16,1 % en 2016. En France, il monte même jusqu'à 18,6 %, selon les statistiques de la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques).

"Un problème systémique"

Cette nouvelle mesure vise à mettre fin aux inégalités salariales. "Il s'agit d'un mécanisme qui permet de s'assurer qu'hommes et femmes sont payés de la même façon", explique Dagny Osk Aradottir Pind, membre de l'association "Icelandic Women's Rights", à Al Jazeera. Selon elle, "les gens commencent à réaliser qu'il s'agit d'un problème systématique auquel nous devons nous attaquer avec de nouvelles méthodes".

Le gouvernement islandais espère être venu à bout des disparités salariales d'ici 2020. Cette décision va-t-elle faire boule de neige à l'échelle internationale ? On ne peut que le souhaiter.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.