Dans sa première interview depuis la fin de son mandat, l'ancien président américain a demandé aux millenials d'agir dans la vraie vie. Et a révélé au prince Harry qui il préférait entre Monica et Rachel.

Vous souhaitez changer le monde ? Arrêtez de regarder vos smartphones et interagissez avec vos communautés. C’est, en résumé, le propos qu'a tenu Barack Obama, dans sa première interview depuis qu’il a quitté son poste en janvier dernier.

VOIR AUSSI : À Paris, Barack Obama déplore la passivité américaine sur le climat

Cet entretien, très attendu, a été donné par Barack Obama au fiancé le plus célèbre de Grande-Bretagne, le prince Harry. Celui-ci était le rédacteur en chef invité de l’émission Today sur BBC Radio 4 ce mercredi. Abordant plusieurs sujets, l’ancien président a notamment parlé de sa vie depuis la fin de son mandat, de son point de vue sur les millenials et de sa série préférée entre "Suits" et "The Good Wife" (essayez de deviner sa réponse, sachant que Harry est fiancé avec l’actrice de "Suits", Meghan Markle…).

"Globalement, nous étions sereins"

À voir les images de la rencontre, les deux hommes entretiennent clairement de bonnes relations. Et le prince Harry avait préparé des questions intéressantes, dont celle qui vous a sûrement déjà traversé l’esprit : mais que pouvait-il bien se passer dans la tête de Barack Obama durant la cérémonie d’investiture de Donald Trump ?

"Nous ressentions un sentiment d’achèvement et que nous [Michelle et Barack Obama] avions préservé notre intégrité sans changer fondamentalement. Je me suis dit que c’était un sentiment satisfaisant," a expliqué l’ancien président américain. "Tout cela était mélangé avec le travail restant à accomplir et l'inquiétude face à la direction que prenait notre pays. Mais globalement, nous étions sereins, plus que ce que je pensais."

Interragir avec l'extérieur

Barack Obama et le prince Harry sont tous les deux connus pour êtres de fervents utilisateurs des réseaux sociaux. La famille royale, du moins la jeune génération, utilise fréquemment Twitter et Facebook pour attirer l’attention sur des causes environnementales ou concernant la santé mentale. Mais les deux hommes ont aussi mis en garde contre les risques de l’activisme en ligne. Selon eux, cela ne peut être suffisant pour faire changer les choses

"Les communautés en ligne doivent aussi êtres actives hors ligne"

"Une façon de se battre contre ce phénomène, c’est de faire en sorte que les communautés en ligne soient aussi actives hors ligne", pense Barack Obama. "Il est important de se rencontrer dans la vraie vie, dans un bar, un lieu de culte ou un quartier. La vérité, c’est que sur Internet tout est simplifié. Quand vous rencontrez des gens en face-à-face, vous vous rendez compte qu’ils sont complexes."

Même son de cloche du côté du prince Harry, qui demande aux jeunes de "lever les yeux de leurs téléphones s’ils veulent changer les choses". 

Sur une note plus légère, on aura aussi appris qu’entre Rachel et Monica, Obama préfère Rachel, et qu’en ce moment, son prince préféré est William (désolé Harry). L’interview complète est disponible sur le site de BBC Radio 4.

– Adapté par Fabien Jannic-Cherbonnel. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.