Ils faisaient la taille des êtres humains et passaient probablement leurs après-midi en mode Netflix and chill.

Des chercheurs ont découvert sur une plage de Nouvelle-Zélande les fossiles d'une espèce de pingouins jusqu'alors méconnue, dont les spécimens mesuraient la taille d'un être humain. Gerald Mayr, paléontologue allemand responsable de cette étude, a publié avec son équipe les résultats le 12 décembre dernier dans la revue scientifique de référence Nature.

VOIR AUSSI : Le "plus vieil ancêtre" connu de l'homme n'est autre qu'une sorte de rat

Des fossiles vieux de 60 millions d'années ont été exhumés sur la plage d'Hampden Beach et ont permis la découverte de pingouins à la corpulence étonnamment proche de celle des humains. En effet, ces oiseaux mesuraient environ 1 mètre 77 et pesaient dans les 100 kilos. Pour la comparaison, un manchot empereur – le plus grand de son espèce actuellement – mesure environ 1 mètre, pour une trentaine de kilos. L'espèce disparue fut donc largement plus imposante (et grassouillette) que ses descendants.

1024.jpg
Une partie du squelette des pingouins découverts en Nouvelle-Zélande.

Après une dizaine d'années d'étude autour de ces fossiles, les chercheurs ont également pu établir une hypothèse concernant la disparition il y a environ 20 millions d'années de cette ancienne espèce baptisée Kumimanu biceae. Celle-ci semble s'être éteinte lors de l'apparition des baleines, phoques et autres prédateurs marins plus imposants que ses membres. La chasse étant devenue une compétition ardue, les pingouins se seraient fait dominer par la concurrence, voire dévorer par certains d'entre eux. L'espèce s'est donc adaptée à cette nouvelle faune marine.

Ce n'est pas la première fois que des chercheurs découvrent une espèce de pingouins géants : en 2014, les vestiges d'une race pouvant atteindre jusqu'à 2 mètres de hauteur et peser environ 115 kilos avaient été identifiés en Antarctique. On est clairement loin des bébés manchots attendrissants croisés dans les documentaires de Luc Jacquet

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.