De vrais gamins. La Corée du Sud fait la nique à son frère ennemi en diffusant des informations sur l'état de santé du soldat déserteur, qui avait réussi à échapper à la surveillance du régime.

Le 13 novembrer dernier, un soldat de l’armée nord-coréenne a fui le régime de Kim Jong-un en passant par la zone démilitarisée et terrestre de Panmunjom. Après avoir été criblé de balles par les soldats de l’armée populaire, il s’en est finalement sorti et a été pris en charge dans un hôpital de Corée du Sud.

VOIR AUSSI : Un dissident de Corée du Nord a été retrouvé avec une "quantité énorme" de parasites dans le corps

Malgré son piètre état de santé et les six balles qui ont traversé son corps de part en part, l’homme est en vie et se rétablit petit à petit. Alors les Coréens du Sud ont décidé de chambrer leurs frères ennemis en diffusant, sur cette même frontière à proximité de la zone démilitarisée où est passé le soldat, des nouvelles de sa santé et de sa convalescence au calme.

Habituellement, la Corée du Sud diffuse de la musique pop coréenne, la magique K-Pop

La Corée du Sud utilise un système de haut-parleurs particulièrement puissant, capable de diffuser des annonces jusqu’à environ 20 kilomètres vers le nord. "Les conditions nutritives du soldat nord-coréen qui s’est récemment enfui ont été révélées", crachent les enceintes, comme pour teaser les habitants de Corée du Nord, selon l’agence de presse de Corée du Sud Yonhap News, qui ajoute que les haut-parleurs en font beaucoup sur les conditions de santé en Corée du Nord. Le soldat, connu seulement sous le nom de Oh, avait notamment un ver de 27 cm dans les intestins.

Selon cette même agence de presse, les haut-parleurs diffusent aussi les méthodes de l’évasion du soldat et expliquent que ses anciens camarades n’ont pas hésité à lui tirer dessus, même quand il avait passé la frontière de la zone démilitarisée.

UNC

La tactique n’est pas nouvelle. Habituellement, la Corée du Sud diffuse les informations sur l’actualité dans le reste du monde (voir la vidéo plus bas) et de la musique pop coréenne, la magique K-Pop. Depuis janvier 2017 et la multiplication des essais de missiles par le royaume ermite, la Corée du Sud avait néanmoins ralenti les gamineries.

Stars and Stripes

Pour le plaisir, on se fait aussi une petite session K-Pop, avec ce titre longuement diffusé à la frontière entre les deux Corées.

BIG BANG

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.