Trait d'ironie ou sexisme ordinaire dans sa plus grossière expression ?

Edit du 21/11 : L'agence Archibald & Abraham, en charge de l'exposition Women House à la Monnaie de Paris, explique avoir travaillé sur une campagne visant à "faire réagir les internautes, et utiliser ces "réactions en ligne" pour parler des "réactions à la maison" des femmes qui ont créé les premières oeuvres d'art contemporain sur leur émancipation en tant que femmes". "Aujourd’hui encore, la place des femmes dans nos sociétés est établie à des stéréotypes du genre, ce que nous avons cherché à dénoncer", nous raconte Arnaud Bouin, directeur de l'agence. "Le foyer reste un lieu d’inégalités quand on sait que les femmes consacrent encore 3h36 par jour au tâches domestiques contre 2 heures par jour pour les hommes". À ce titre, "l’exposition Women House retrace les évolutions dans le foyer qui peut être vécu aussi bien comme une prison que comme un lieu d’expression par les femmes artistes exposées".

Depuis, un "reveal" a été mis en ligne :

Une explication qui ne convainc pas tout le monde :

//

"Les femmes c'est charmant mais les chiens, c'est tellement plus fidèle", "Qu'y a-t-il de pire qu'une femme ? Deux femmes.", "Loi d'Archimède : plus la femme est légère, plus les dépenses sont lourdes." : On se demande bien quels esprits peu vifs ont pu travailler sur (et valider) cette vidéo au goût si douteux, mise en ligne sur la page Facebook du musée de la Monnaie de Paris.

VOIR AUSSI : Petits prix pour fortes poitrines : l’affiche sexiste d’un restaurant chinois

À l'occasion de la journée internationale de l'homme le 19 novembre, l'institution du 11, quai de Conti a proposé aux internautes de découvrir "des citations de grands hommes sur l’art contemporain en cliquant sur pause au bon moment". La séquence mise en ligne est une succession de citations, dont certaines s'illustrent par un sexisme tout ce qu'il y a de plus rustre.

"Donc pour la Monnaie de Paris, la journée internationale de l'homme, c'est la journée de la misogynie...", commente Sophie Gourion, ex-conseillère au ministère des droits des femmes.

Pourtant, la Monnaie de Paris consacre actuellement une exposition, intitulée Women House, à 39 artistes femmes du XXe et XXIe siècle qui ont travaillé sur le thème de l'espace domestique. Se pourrait-il que cette vidéo soit un pied de nez au patriarcat de ces "grands hommes" ? Si oui (on aimerait tant y croire), le moins que l'on puisse dire est que l'ironie est mal maîtrisée. 

Quelle étrange façon de célébrer la journée internationale de l'homme, que de choisir de véhiculer des plaisanteries éculées sur les femmes. Surtout, cette date mondiale décidée en 1999 a été inventée pour remettre en question le spectre de la domination masculine. L'idée était de montrer que, dans toutes disciplines confondues, les stéréotypes liés à l'homme traditionnel sont aussi néfastes pour les hommes. 

Amélioration des relations entre les sexes, promotion de l'égalité entre les genres et mise en avant de modèles masculins positifs font partie des objectifs d'une telle manifestation. Tristement amusant de constater que cette vidéo sonne exactement comme l'inverse.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.