On pensait avoir tout vu de la politique américaine à la sauce Trump. On se trompait. On vous présente Brett Talley, nouveau poulain du président, potentiel futur juge fédéral, romancier d'horreur et chasseur de fantômes à ses heures perdues.

Brett Talley, avocat américain de 36 ans, est en passe d'accéder au prestigieux poste de juge fédéral de l'Alabama, sous les bons auspices de Donald Trump himself. Une fois n'est pas coutume : Tallay n'a pourtant que peu d'expérience, et déjà quelques casseroles. Lundi 13 novembre, le Washington Post révélait que l'avocat avait "omis" de rendre public son mariage avec Ann Donaldson, une avocate de... la Maison Blanche.

VOIR AUSSI : Trump est connu pour ses poignées de main originales mais celle-ci bat tous les records

Ce mardi, le site Gizmodo ressort du tiroir un article du Washington Post daté de 2014 qui nous éclaire un peu plus sur la personnalité de celui qui s'apprête donc à devenir un rouage important du système judiciaire américain. On y apprenait en l'occurence que Brett Talley passait la majeure partie de son temps libre à écrire des romans fantastiques et d'horreur et à chasser les fantômes. Lorsque l'on se penche sur sa biographie Amazon, on peut y lire : "Brett écrit quand il peut car il passe la majeure partie de son temps à exercer le métier d'avocat, pour ramener de la nourriture sur la table". Un grand passionné de la justice, donc. 

capturea.jpg
Capture d'écran de la page auteur de Brett Talley sur Amazon.com.

Membre actif du Tuscaloosa Paranormal Research Group, un groupe amateur de recherche en phénomènes paranormaux qui explore vieilles maisons et asiles abandonnés muni d'appareils de mesure des champs électromagnétiques, Talley – plume du sénateur Rob Portman à l'époque – s'était d'ailleurs entrenu avec le journaliste Ben Terris dans un cimetière. Il lui avait notamment fait part de sa passion pour le surnaturel. Terris racontait alors : "Par une soirée brumeuse au début de décembre, Talley m'emmène au cimetière Holy Rood, dans le nord-ouest de Washington, pour me montrer comment chasser les fantômes. Venu directement de Capitol Hill, avec son trench et son costume noir, il a des airs de lobbyiste pour morts-vivants."

Avec son trench et son costume noir, il a des airs de lobbyiste pour morts-vivants

"Armé d'un enregisteur et d'une lampe de poche, Talley cherche des tombes qu'il pourrait juger intéressantes et pose des questions à voix haute au cas-où cas un esprit voudrait bien y répondre. Même quand il ne travaille pas, il essaie de canaliser la voix de quelqu'un d'autre. Mais il semble presque faire ça avec un sourire en coin."

Aux États-Unis, les juges fédéraux sont tout d'abord nommés par le président, puis confirmés ou non par le Sénat après audition. Brett Talley a passé la première étape en remportant l'approbation de Donald Trump pour accéder au poste de juge fédéral d'Alabama. Un acte symptomatique de l'administration Trump, où les relations semblent prendre le pas sur le CV. Après les climatosceptiques, voici donc les chasseurs de fantômes. On peut dire que le président américain sait s'entourer.

Ana Benabs avec Marine Benoit.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.