Deux membres du groupe californien, dont son leader Jesse Hughes, ont donné un concert-suprise ce lundi matin sur le parvis de la mairie du 11ème, deux ans après l'attentat du Bataclan.

Au soir du 13 novembre 2015, 130 personnes perdaient la vie. Dans la seule salle du Bataclan, 90 d'entre elles, venues asssiter au concert du groupe de rock américain Eagles Of Death Metal, tombaient sous les balles de trois terroristes. Deux ans plus tard, ce lundi, deux de ses membres, dont son chanteur et leader Jesse Hughes, sont venus rendre hommage aux victimes lors d'une journée commémorative à travers les rues 11ème. Retour en étape sur leur visite improvisée.

VOIR AUSSI : Deux ans après les attentats du 13 novembre, la France se souvient

Une rencontre avec le président Emmanuel Macron

Jesse Hughes et sa mère Jo Ellen Hughes se sont entrentenus pendant quelques instants avec le président français. "Mon cœur est toujours brisé, mon amour sera toujours avec vous", a confié la mère du rockeur. Et son fils d'ajouter dans un sanglot : "Mon cœur est ici, j'aime cet endroit, ce sont les Français qui nous ont permis de revenir à la vie. Merci." 

Le retour au Bataclan

Comme ils l'avaient fait l'an dernier, les membres du groupe se sont rendus devant le Bataclan, là où ils donnaient un concert deux ans plus tôt. Bien que le couple présidentiel et le cortège soient également restés à l'extérieur, il faut rappeler que Hughes et son groupe ne sont plus les bienvenus dans l'établissement, après les accusations et autres sorties médiatiques du chanteur au lendemain des attentats. Accompagnés de plusieurs personnalités politiques, dont François Hollande, président de la République à l'époque des événements, ils se sont recueillis devant la salle de concert pendant quelques instants avant de se rassembler devant la mairie du XIème arrondissement, place Léon Blum. 

Un concert improvisé devant la mairie du XIème arrondissement

À la fin du rassemblement, les deux membres de Eagles Of Death Metal ont improvisé un concert sur le parvis de la mairie du XIème arrondissement. Ils ont interprété "Save a Prayer", le dernier morceau joué en entier le 13 novembre 2015, puis "I Love You All The Time". Très ému, Jesse Hughes n'a cessé de répéter au public durant sa performance "Je vous aime", ou "Merci", apparaissant en larmes derrière ses lunettes teintées. 

Le chanteur a ensuite distribué des roses blanches aux familles et proches des victimes présents sur place. 

Lâcher de ballons sur la place Léon Blum

Un lâcher de 130 ballons multicolores représentant chacune des victimes du 13 novembre 2015 a conclu cet hommage, toujours en plein cœur du XIème arrondissement. 

Un retour controversé

Cependant, certains internautes n'ont pas vu d'un très bon œil le retour du groupe à Paris : en effet, plusieurs de leurs dates avaient été annulées à Paris en 2016 après que les propos très controversés de Jesse Hughes au sujet des attentats, notamment à l'égard des vigiles du Bataclan ou encore à propos des musulmans. La polémique n'étant pas retombée, les critiques ont continué de pleuvoir sur Twitter.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.