Des chercheurs chinois ont conçu une encre invisible qui s'active au contact du sel. Problème, elle peut s'avérer mortelle.

Les encres invisibles peuvent réagir à l'exposition d'une lumière UV, d'eau et désormais au sel. Des chercheurs chinois, majoritairement issus de l'université de Jiao-tong de Shanghai, ont conçu une encre invisible qui apparait uniquement lorsqu'elle est en contact avec du sel. Ils ont publié le 31 octobre leurs recherches dans la revue scientifique bimensuel Nature Communications

VOIR AUSSI : L'encre de ces feutres est fabriquée à partir de la pollution

Pour devenir visible à l’œil nu, cette encre doit subir un procédé très précis. Dans un premier temps, elle doit être recouverte d'un sel d'halogénure, un minéral comprenant un ion – un élément chimique chargé en électricité – qui va transformer l'encre en nano-cristaux luminescents. Il faut ensuite l'exposer à une lumière UV pour qu'elle devienne apparente. Une nouvelle pincée de sel suffit ensuite à la rendre à nouveau invisible. 

encre-invisible-sel-uv-processus.png
À gauche, l'encre recouverte de sel et exposée à une lumière UV. À droite, le résultat du procédé.
Nature Communications

En plus d'être longue, la technique est particulièrement dangereuse. En effet, l'encre utilisée contient une dose importante de plomb. Comme l'explique très bien l'Organisation mondiale de la santé sur son site, le plomb est un des 10 produits chimiques les plus dangereux pour notre santé. Il peut provoquer de l'anémie, de l'hypertension, des convulsions et dans le pire des cas, la mort. Et il n'existe pas de seuil sous lequel l'exposition au plomb serait sans danger. Bref, on n'est pas prêt d'utiliser cette encre invisible dans notre agenda secret. 

Ce problème, les chercheurs chinois en sont bien conscients. Contactée par The Verge, Liang Li, une des créatrices de l'encre, a expliqué que ses collègues et elle travaillent sur une version sans risque. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Bonus : Inkless, l'imprimante sans encre