Est-ce enfin la fin d'une omerta ? Roy Price, chef d’Amazon Studios, "est en congé avec effet immédiat", a fait savoir un porte-parole d'Amazon, géant américain du commerce en ligne. L'affaire intervient en plein scandale sexuel Weinstein.

Alors que les témoignages d'actrices affluent pendant que la couronne du roi d'Hollywood Harvey Weinstein accusé de harcèlement sexuel et de viol tombe, un autre homme de pouvoir et d'influence dans le milieu du divertissement américain vient d'être suspendu. Roy Price, chef d'Amazon Studios, était responsable d'une filiale consacrée aux films et aux séries. L'homme est accusé de harcèlement sexuel par une productrice

VOIR AUSSI : Affaire Weinstein: qui est Ronan Farrow, le journaliste qui a osé briser le silence d’Hollywood ?

C'est par une interview que le scandale est arrivé. Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire The Hollywood Reporter, la productrice Isa Hackett, qui est aussi la fille de l'auteur Philip K. Dick, explique avoir eu à subir les lourdes avances de Roy Price, un soir de juillet 2015 pendant le Comic-Con, dans un taxi qui les conduisait à un dîner. Celle qui est en charge de la série "Le maître du haut château" (The man in the high castle) que l'on peut retrouver sur la plateforme de vidéo à la demande d’Amazon, raconte ensuite comme les propos obscènes du cinquantenaire ("Tu vas voir, tu vas aimer ma b*te") ont persisté alors que son consentement n'était pas accordé. Mariée, mère de famille et lesbienne, Isa Hackett a clairement fait savoir qu'elle n'était pas intéressée par les propositions de Roy Price. Ce qui n'a pas empêché ce dernier de continuer à harceler Isa Hackett lors de la soirée, notamment en l'interrompant alors qu'elle discutait avec des collègues d'Amazon, pour lui susurrer dans l'oreille "sexe anal !")

Quand la productrice a ensuite cherché à rapporter l'incident, les responsables d'Amazon Studios ont été peu enclins à l'écouter. Une enquête aurait été lancée, sans qu'aucune conclusion n'en ressorte véritablement.

Il est difficile de ne pas faire de rapprochement entre cette histoire et les propos de l’actrice Rose McGowan sur Twitter, qui reproche au PDG d’Amazon Jeff Bezos de l'avoir ignorée alors qu'elle lui confiait que Harvey Weinstein l'avait violée. Le scandale sexuel qui touche actuellement le magnat d'Hollywood serait-il en train de faire tomber d'autres têtes et briser la loi du silence ?

Bien que l'histoire rapportée par Isa Hackett n'est pas comparable en tout point aux faits reprochés à Harvey Weinstein – qui, lui, ne se serait pas contenté des mots, elle est l'occasion de libérer la parole sur un sujet grave. "Être quelqu'un qui peut avoir de l'influence vous confère quelques responsabilités. Et puisque j'en ai, j'ai senti qu'il était de mon devoir de rapporter publiquement cet incident", explique à The Hollywood Reporter la productrice, qui pendant longtemps a voulu protéger ses équipes de cette information "afin de ne pas affecter toute l'énergie que chacun a mis" dans la série diffusée par Amazon Studios.  Mais "il y a une réelle culture du harcèlement sexuel à Hollywood", déplore celle qui estime que "plus de femmes aux postes de décision" pourrait aide à changer la donne. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.