Pour séduire une entreprise de la taille d'Amazon, certaines municipalités sont prêtes à tout. La ville américaine de Stonecrest, en Géorgie, irait même jusqu'à renoncer en partie à son identité.

Le conseil municipal de Stonecrest, 53 000 habitants, a décidé d'offrir une partie de la superficie de sa jeune commune à Amazon. Créée en 2016 à la suite d'un référendum, la ville est même prête à se renommer "Amazon City" si le géant de la vente en ligne décidait de s'y installer, rapporte le média local AJC. Romantique, non ? 

VOIR AUSSI : Echo Spot, Echo Plus, Fire TV : Amazon dévoile une armée de nouveaux objets intelligents

Cette tentative de séduction fait suite à l'annonce de la création d'un nouveau siège d'Amazon en Amérique du Nord. Début septembre, le PDG de la société, Jeff Bezos, a expliqué que 5 milliars de dollars seraient investis dans ce projet. 50 000 personnes devraient être embauchées pour faire tourner ce second quartier général. La première maison-mère d'Amazon se trouve actuellement à Seattle.  

Amazon poursuit son expansion

Alléchés par ces perspectives économiques, les élus de Stonecrest ont choisi de mettre le paquet pour convaincre Amazon. L'entreprise a besoin de 70 hectares ? La ville peut lui en offrir 139. Jeff Bezos veut un endroit confortable et bien desservi ? La municipalité souhaite étendre le réseau ferroviaire et de bus de son secteur. Bref, Stonecrest est prête à répondre à l'ensemble des desiderata d'Amazon. Quitte à en faire trop.

"Plusieurs grandes villes américaines veulent Amazon, mais aucune n'est en mesure d'offrir une telle opportunité à cette entreprise visionnaire", a déclaré en toute humilité le maire de Stonecrest, Jason Lary. Toutes les villes intéressées ont jusqu'au 19 octobre pour envoyer leur candidature à l'entreprise.

En parallèle de cette expansion américaine, Amazon continue de densifier son réseau logistique, notamment en France. L'e-commerçant a annoncé le mardi 3 octobre la construction d'un nouveau méga-entreprôt de 142 000 mètres carrés à Brétigny-sur-Orge. Cette plateforme de distribution se chargera principalement des livraisons à Paris. Le chantier devrait se terminer l'an prochain. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.