Le comique de répétition, mêlé à l'absurde. "C'est une terrible tragédie, mais parfois, ces choses se produisent et on ne peut rien faire pour les arrêter", a-t-on encore lu sur The Onion. Comme en 2014 et trois fois en 2015.

Après chaque fusillade, les Américains vivent un mélange d'horreur, de choc, de résignation et d'impuissance. Ce sentiment troublé s'estompe entre chaque tuerie de masse – même s'il y en a une par jour aux États-Unis –, seules celles avec un bilan humain élevé retenant véritablement l'attention du grand public.

VOIR AUSSI : Fusillade de Las Vegas : les fake news inondent le Web, Google Actualités y compris

Un article publié en 2014 par le site satirique américain The Onion résume parfaitement ce sentiment de frustration et d'impuissance partagé par nombre d'Américains. Il est titré : "'No Way To Prevent This,' Says Only Nation Where This Regularly Happens." En français : "'Rien ne peut empêcher cela', dit le seul pays où cela se produit régulièrement."

Lundi, après la fusillade de Las Vegas qui a fait au moins 59 morts et plus de 500 blessés, The Onion a publié un nouvel article avec cet exact même titre.

C'est en fait la quatrième fois que le site reproduit ce contenu depuis l'article original de 2014, après qu'un homme armé a tué six personnes à Santa Barbara, en Californie. Chaque article est à peu de choses près le même, quelques détails étant modifiés en fonction de chaque tuerie. Tous contiennent la même citation, attribuée à différents citoyens fictifs : "C'est une terrible tragédie, mais parfois, ces choses se produisent et on ne peut rien faire pour les arrêter."

The Onion n'a pas souhaité expliquer la raison pour laquelle sa rédaction publiait continuellement le même article.

Mais le contrôle des armes à feu est rarement un sujet aux États-Unis, malgré le rythme quasi quotidien des fusillades. Les Républicains continuent à refuser toute nouvelle réglementation qui limiterait le port d'armes. Ils bénéficient d'un soutien fort de la part de leur base et de lobbys la NRA. Aucun changement, même progressif, des lois américaines sur les armes à feu n'est donc en vue, malgré la régularité inquiétante des tueries de masse. D'autres pays à travers le monde ont pourtant montré le chemin en durcissant leurs lois, et vu leur taux de criminalité baisser. 

The Onion résume parfaitement la contradiction inhérente à la position américaine : il n'a pas de solutions pour mettre un terme à quelque chose qui a déjà été montré comme solvable ailleurs. Comme souvent, The Onion a mis le doigt là où ça fait mal, en plein dans la réalité. 

– Adapté par Steven Jambot. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.