Comme après chaque tuerie de masse aux États-Unis, les valeurs boursières des fabricants d'armes sont parties à la hausse, lundi 2 octobre. Les investisseurs anticipent une hausse des ventes d’armes.

À Las Vegas, les États-Unis ont vécu dimanche soir la pire tuerie de masse de leur histoire récente. Au moins 59 personnes ont été tuées et plus de 500 autres blessées par un homme dont on ignore encore les motivations. Et comment a réagi la bourse américaine ? Eh bien en se réfugiant dans la valeur économique responsable du drame : celle des armes à feu.

VOIR AUSSI : Les habitants de Las Vegas se mobilisent en masse pour donner leur sang et aider les victimes

Au lendemain des évènements de Vegas, les actions d’American Outdoor Brands ont bondi de 3,21 %, à la clôture, à 16,50 dollars. Cette entreprise est la maison-mère de Smith & Wesson, l’un des plus gros fabricants d’armes au monde. CNN Money a aussi signalé une hausse des actions du fabricant Sturm Ruger (+3,48 %) et d’une société nommée Olin, propriétaire de la filiale dédiée aux munitions des fusils Winchester (+6,63 %).

bourse_arme.png

Même si ces chiffres ne permettent pas d’affirmer – pour le moment – que les ventes d’armes vont bondir, ils confirment une tendance : après une tuerie de masse, certains Américains veulent augmenter leur puissance de feu et les investisseurs l'anticipent. Le phénomène a quasi systématiquement été observé dans la continuité d’une tuerie de masse. La tuerie dans l’école primaire Sandy Hook en 2012, celle du cinéma d’Aurora ou bien les attentats de Boston, aucun de ces bains de sang n’a échappé au dopage des actions des fabricants d’armes.

Si les Américains se ruent ainsi sur les pistolets et autres fusils d’assauts, c’est avant tout pour anticiper un durcissement du contrôle sur les armes. Mais les élus républicains, avec le soutien de la National Rifle Association (NRA), ont toujours empêché la mise en place de nouvelles régulations.

Pendant ce temps, les armes continuent d’affluer en grand nombre dans certains foyers américains. Selon une étude de Phil Cook, spécialiste des armes à feu à l’université de Duke, 265 millions d’armes seraient en circulation aux États-Unis. Et 130 millions seraient entre les mains de 3 % de la population. L’auteur de la fusillade de Las Vegas était l'un d'entre eux.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.