En route pour le dernier voyage de sa mission historique autour de Saturne, la sonde de la NASA continue d'envoyer des photos époustouflantes.

Toutes les bonnes choses ont une fin, et l'exploration spatiale de fait pas exception à la règle. La sonde Cassini plonge inexorablement vers Saturne où elle doit s'écraser dans les prochaines heures. Le vaisseau spatial, promis à une fin de service brutale, continue à faire ce qu'il a toujours fait depuis 2004 autour de Saturne et ses nombreuses lunes : de la recherche scientifique.

VOIR AUSSI : Comment la sonde Cassini a transformé notre compréhension du système solaire

Les dernières photos de Cassini arrivent en ce moment sur Terre, et sans surprise, elles sont plus étonnantes que jamais.

cassini-saturne-2.jpg
Saturne, le 13 septembre.
NASA/JPL-CALTECH/SPACE SCIENCE INSTITUTE

Les anneaux de Saturne et ses nuages qui tranchent avec le noir de l'espace nous permettent de voir une dernière fois la planète, qui ne nous a jamais paru aussi proche depuis que Cassini a commencé son intrépide voyage.

cassini-saturne-3.jpg
Les anneaux de Saturne, le 13 septembre.
NASA/JPL-CALTECH/SPACE SCIENCE INSTITUTE

D'autres photos montrent l'atmosphère brumeuse de Titan. La grande lune de Saturne a, à sa surface, des mers et des rivières de méthane liquide qui côtoient des dunes d'hydrocarbone.

cassini-saturne-4.jpg
Titan, le 13 septembre.
NASA/JPL-CALTECH/SPACE SCIENCE INSTITUTE

La sonde de la NASA terminera son voyage vendredi à 13 h 55 (heure de Paris) et nous n'aurons plus de vigie là-bas. Aucune autre mission n'est prévue en direction de Saturne pour le moment.

L'image la plus poignante est sans doute celle d'Encelade, une lune qui aurait un océan sous sa surface glacée, dans l'ombre de Saturne.

C'est notamment en raison de cette lune que Cassini va se crasher sur Saturne.

cassini-saturne-5.jpg
Encelade, le 13 septembre.
NASA/JPL-CALTECH/SPACE SCIENCE INSTITUTE

Au lieu de laisser Cassini dériver dans l'espace une fois le combustible de ses fusées épuisé, les scientifiques ont donc décidé de la faire foncer droit sur Saturne.

Ce crash vise à préserver ces lunes potentiellement habitable de l'impact d'un objet conçu par l'homme qui pourrait les contaminer.

– Adapté par Steven Jambot. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.