C'est l'heure des festivités. Alors que la première manifestation de rentrée a débuté, ce mardi 12 septembre, on s'est fait un devoir de mettre en avant la fertilité créative de certains grévistes. Parce que c'est notre projet.

En ce début de quinquennat, les choses s'étaient pour le moment plutôt bien passées pour Emmanuel Macron. Du moins dans la rue, où l'on n'avait pas encore vu de manifestation nationale de grande ampleur pour protester contre les réformes voulues par le gouvernement Philippe. Mais ce coup-ci, les choses sérieuses commencent : la CGT, la FSU, Solidaires et l'Unef ainsi que la France Insoumise ont appelé à manifester partout en France contre le projet de loi Travail. Les premiers défilés ont commencé mardi 12 septembre à Paris et en province.

VOIR AUSSI sur France 24 : Réforme du Code du travail : plusieurs milliers de manifestants à la mi-journée

Il est encore trop tôt pour tirer un bilan chiffré de cette première journée de mobilisation mais, ce qui est certain, c'est que la créativité des manifestants est à son plus haut niveau et on est assez fier de pouvoir relayer de telles perles. Certaines de ces pancartes sont d'ailleurs des détournements de bons mots (ou pas) de notre cher président Macron. Car oui, les créateurs de pancartes sont des artistes torturés un brin fainéants... hum hum.

Au passage, le monsieur qui tient la pancarte et qui est de toutes les manifestations de Paris avait fait l'objet d'un portrait par Libération. Mais bien heureusement, il n'est pas le seul fainéant de la journée.

Dans un genre un peu différent, on trouvait aussi quelques rappels à des événements passés qui ne sont pas vraiment bien passés.

On est particulièrement fans de cette dame et de ce monsieur, deux vrais poètes dans deux registres très différents.

Mais surtout, on a trouvé des lions et des sorcières dans ce défilé. En fait, on est en train de se dire que la France, c'est le monde fantastique d'Oz. Et que la sorcière, c'est ce bon Emmanuel. Certains voudraient d'ailleurs lui lancer quelques sortilèges voodoos.

 

En attendant on pique la poupée vaudou Macron #manifestation #greve12septembre #greve #anticapitaliste

Une publication partagée par Anaïs (@m0diie) le

Selon le site Paris-luttes, ces sorcières sont issues d'un groupe anarchiste et féministe du 7e arrondissement de Paris. On continuera à vous raconter leur aventure dans le monde fantastique d'Emmanuel Macron toute l'après-midi. Stay tuned.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.