Des Petites Antilles à la Floride, des animaux en captivité et d'autres sauvages ont été mis en sécurité par les hommes pour les protéger de l'ouragan Irma.

Des vents frôlants les 300 km/h, des vagues de plusieurs mètres, un retrait des eaux suivi d'innondations : les éléments étaient particulièrement déchaînés sur le parcours de l'ouragan Irma, qui a été classé catégorie 5 lorsqu'il a la première fois touché terre dans les îles du Vent avant de perdre progressivement en intensité. Si les populations ont été averties, les animaux aussi ont bénéficié d'une attention toute particulière sur certains territoires touchés.

VOIR AUSSI : Irma, un ouragan dopé au réchauffement climatique ?

Les dauphins de Cuba

Vendredi 8 septembre, les autorités cubaines ont annoncé avoir évacué par hélicoptère les six dauphins du delphinarium de Cayo Guillermo, une île située au nord de Cuba. L'agence d'État ACN, photos à l'appui, a précisé que les mammifères marins avaient été enveloppés dans des serviettes humides et placés sur des matelas en mousse pour être envoyés au sud du pays. Leurs entraîneurs et un vétérinaire étaient du voyage pour s'assurer de leur pleine santé. 

Les lamantins de Floride

En Floride, des lamantins ont été piégés par le retrait des eaux préalable à l'arrivée de l'ouragan. Heureusement pour eux, des riverains sont sortis pour les transporter dans des zones plus profondes.

Les flamants rose de Floride

Le parc d'attractions et animalier Busch Gardens, à Tempa Bay, en Floride, avait anticipé l'arrivée d'Irma en mettant ses animaux à l'abri, comme ces flamants roses qui ont rejoint un bâtiment en dur dans la sérénité la plus totale.

Les oiseaux sauvages sont restés à l'abri dans l'œil de l'ouragan Irma

Large de plus de 30 kilomètres, le centre de l'ouragan Irma offrait un calme quasi parfait au milieu de la tempête si bien que des milliers d'oiseaux se sont déplacés avec l'ouragan. Des images satellites le montrent.

Selon Chad Myers, météorologue à CNN, ces oiseaux pourraient avoir volé sur des centaines de kilomètres jusqu'à ce que l'ouragan touche à nouveau terre et perde en intensité.

Chiens, chats et perruches placés en lieu sûr

160 000 habitants de Floride et des États limitrophes se sont réfugiés dans des abris, plus de 140 au total. Certains accueillais les animaux domestiques et de nombreuses images montrent des chiens, des chats, des perruches bien au sec dans des gymnases réquisitionnés pour l'occasion.

gettyimages-844965522.jpg
À Boynton Beach, en Floride, vendredi.
Jim Rassol/Sun Sentinel/TNS via Getty Images
gettyimages-844965828.jpg
À Boynton Beach, en Floride, samedi.
Jim Rassol/Sun Sentinel/TNS via Getty Images
gettyimages-844965786.jpg
À Boynton Beach, en Floride, samedi.
Jim Rassol/Sun Sentinel/TNS via Getty Images

Rappelons que les animaux domestiques et d'élevage sont souvent les premiers à subir les conséquences de ces catastrophes naturelles, oubliés ou laissés volontairement pour compte sur les lieux des drames. En 2005, 60 000 à 70 000 animaux domestiques – et uniquement domestiques, ce qui n'inclut donc pas le bétail dans ce bilan – auraient trouvé la mort dans l’ouragan Katrina, d'après des chiffres avancés par CNN. 1 800 personnes sont, elles, décédées.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.