Une résidence propriété de Donald Trump à Saint-Martin a été touchée par l'ouragan Irma. Mar-a-Lago et les autres biens immobiliers de Donald Trump en Floride pourraient bien subir le même sort dans les prochains jours.

L'ouragan Irma, d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique, sème la désolation dans les Antilles. Et s'en prend dans la foulée aux biens du président américain climatosceptique.

VOIR AUSSI : Irma, un ouragan dopé au réchauffement climatique ?

Selon le Washington Post, ce cyclone de catégorie 5 a frappé mercredi matin la luxueuse résidence du Château des Palmiers, située à Plum Bay, sur l'île de Saint-Martin, et dont le propriétaire n'est autre que le milliardaire Donald Trump.

Peu d'informations sont pour l'instant disponibles sur les dégâts qu'aurait subi le domaine qui comprend deux villas – une de 5 chambres et une autre de 4 – que l'on peut louer à partir de 6 000 dollars la nuit. Mais "sous le choc", le président du conseil territorial Daniel Gibbs, parle déjà d'une "catastrophe énorme : 95 % de l'île de Saint-Martin est détruite", selon l'AFP.

La propriété avait été achetée en 2013 par Donald Trump, qui y a séjourné fréquemment après l'acquisition. Mais il souhaitait s'en séparer. Un temps mise sur le marché pour 28 millions de dollars, le prix du bien immobilier avait été sérieusement revu à la baisse en mai et finalement fixé à 16,9 millions de dollars. Nul doute qu'elle devrait encore avoir perdu de la valeur après Irma.

 

Scroll through our brand new pictures of Chateau Des Palmiers. It's absolutely fabulous. 9 bedrooms. Two pools. Beachfront. Tennis courts. It's huuuuuge!

Une publication partagée par St. Martin Sotheby's Realty (@sxmsir) le

La Floride en ligne de mire

D'autres propriétés de Donald Trump sont dans le viseur d'Irma. On peut les voir sur la carte ci-dessous :

Ainsi, le Trump National Doral, un domaine de golf situé à Miami, en Floride, se prépare à l'arrivée de l'ouragan. Il vient juste de rouvrir totalement après 3 ans de travaux qui ont coûté 250 millions de dollars. Mercredi, le compte Twitter assurait que le domaine était toujours accessible :

Mar-a-Lago, la "Maison Blanche d'hiver" où Trump a passé beaucoup de temps durant les premières semaines de son mandat, est sur la trajectoire présumée d'Irma. L'an dernier, cette résidence du sud de la Floride avait déjà été menacée par l'ouragan Matthew.

D'autres terrains de golf et biens immobiliers de Floride appartenant à Donald Trump pourraient être touchés, comme ceux de Jupiter et West Palm Beach ou encore ses luxueux complexes de Sunny Isles. Et si Irma venait à monter encore plus au Nord, l'ouragan pourrait également toucher le golf de Charlotte, en Caroline du Nord

Donald Trump ne manquera certainement pas de tweeter pour rendre compte des dégats possibles sur ses propriétés. S'il pouvait également en profiter pour revenir sur le retrait des États-Unis de l'accord de Paris, ce serait une sage décision. 

– Retrouvez aussi l'article de Marcus Gilmer sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.