Quinze signaux radio extraterrestres ont été reçus en provenance d'une galaxie située à 3 milliards d'années-lumière de la Terre. Mais attention, signal extraterrestre ne veut pas dire preuve d'une vie extraterrestre.

Quand pourra-t-on enfin affirmer que d'autres formes de vie extraterrestres peuplent les galaxies autour de nous ? Pas tout de suite, et pourtant de nombreux signes nous font constamment espérer.

VOIR AUSSI : Les touristes réduisent nos chances d’intercepter un signal extraterrestre sur le plus grand télescope du monde en Chine

Des "sursauts radio rapides" (fast radio bursts, ou FRB) ont été repérés par des scientifiques en provenance d'une galaxie située à 3 milliards d'années-lumière de la Terre. Il s'agit de signaux radio puissants qui éclatent quelque part dans l'espace pendant quelques millisecondes avant de disparaître, comme les définit New Scientist, les caractérisant de "phénomène le plus étrange de l'univers".

 Ils ont été interceptés par les astronomes du projet Breakthrough Listen, un programme de 100 millions de dollars (plus de 84 millions d'euros) lancé par Stephen Hawking et le milliardaire russe Yuri Milner.

Il y a eu 15 signaux au total, captés sur une durée de 5 heures le 26 août, en provenance d'une source appelée FRB 121102, située dans une galaxie naine au cœur de la constellation du Cocher.

Une source très bavarde

C'est au même endroit qu'un premier signal radio avait été repéré en 2012. Mais les 15 signaux détectés cette année sont "d'une fréquence deux fois plus forte que la fréquence typique pour cet émetteur en particulier", explique Avi Loeb, de l'université d'Harvard, à New Scientist.

Cette spécificité ouvre la voie à de nouvelles découvertes scientifiques. "Tout en confirmant que cette source de signaux est de nouveau en état actif", explique au Guardian Vishal Gajjar, chercheur pour le Breakthrough Listen, "la haute résolution des données obtenues va permettre de mesurer les propriétés de ces mystérieux signaux avec une précision impossible jusque-là".

Origine toujours inconnue

Ce que l'analyse de ces signaux ne pourra toujours pas déterminer, c'est s'ils nous proviennent d'extraterrestres en bonne et due forme. D'autres explications sont bien plus plausibles, comme l'explique le Guardian : plusieurs scientifiques font plutôt l'hypothèse de bruits émanant de trous noirs ou d'étoiles à neutrons en rotation autour de champs magnétiques extrêmement forts.

"Quelle que soit l'origine de ces signaux, c'est arrivé il y a très très longtemps"

"Les astronomes sont généralement conservateurs, aucun ne vous dira qu'il s'agit d'une civilisation extraterrestre", confirme Carole Mundell, directrice du département de physique à l'université de Bath, à Newsweek. "Nous savons, d'expérience, que s'il est important d'étudier ces signaux dans notre recherche d'autres civilisations, on parle quand même d'une galaxie à 3 milliards d'années-lumière. Quelle que soit l'origine de ces signaux, c'est arrivé il y a très très longtemps."

Autrement dit, en attendant de pouvoir tirer d'autres conclusions de ces signaux radio qui parviennent jusqu'à nous, il serait bon que les éventuels extraterrestres se rapprochent histoire de pouvoir communiquer un peu plus rapidement.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.